Société
URL courte
441
S'abonner

Si vous ne vous sentez pas pareils après avoir consommé de la bière qu’après une consommation de vodka, c’est tout à fait normal! Des psychologues britanniques ont interrogé 29.000 personnes du monde entier pour le prouver.

Des chercheurs britanniques ont confirmé le cliché selon lequel des types d'alcool différents amènent des émotions différentes. Selon le journal BMJ Open, la vodka et d'autres boissons similaires provoquent le plus souvent de l'agressivité.

«Toute l'histoire multiséculaire de l'existence du rhum, de la vodka, du gin et d'autres boissons alcoolisées fortes est remplie de violence. Cette recherche globale montre que même aujourd'hui, la consommation de ces boissons pousse les consommateurs à l'agressivité, bien plus souvent que d'autres types d'alcool», a déclaré Mark Bellis, de la section galloise du National Health Service (NHS) britannique.

M. Bellis et ses collègues ont décidé de vérifier une vision répandue selon laquelle le comportement d'une personne ivre dépend de l'alcool qu'elle a consommé. Le whisky provoquerait par exemple l'énervement, tandis que le gin rendrait les gens tristes.

Les chercheurs ont effectué un sondage auprès de 29.000 jeunes, originaires de 21 pays, qui ont été interrogés sur leurs préférences en matière de boissons alcoolisées et sur leurs émotions après la consommation de différents types d'alcool.

D'après les résultats obtenus, les émotions après la consommation du même type d'alcool par les sondés, appartenant à différents groupes culturels et ethniques, ont été similaires. Ceux qui consommaient du vin rouge ou de la bière se sentaient plus décontractés. Les consommateurs d'alcools forts, au contraire, ont affirmé être pleins d'énergie et se croyaient plus attractifs.

La boisson la plus «fade» serait le vin blanc, provoquant soit des sentiments mitigés parmi les personnes interrogées, soit n'entraînant aucune émotion.

La vodka, tout comme d'autres alcools forts, a un trait caractéristique qui n'est pas inhérent aux boissons peu alcoolisées: elle provoque le plus souvent un comportement agressif. Un tiers des sondés ayant consommé de l'alcool fort ont ressenti cette émotion, tandis que seulement cinq à huit pour cent de ceux qui ont bu de la bière ou du vin ont été pris d'énervement.

Les psychologues pensent que cette recherche témoigne de la nécessité d'augmenter le prix des alcools forts afin de réduire les cas de violence provoqués par la consommation abusive d'alcool.

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Le corps d’un homme mort depuis six ans découvert grâce… à des pigeons
Macron au Liban: cette «déambulation dans les rues ressemblait plus à une campagne à l’adresse des Français»
Tags:
émotions, sondage, vodka, bière, vin, alcool
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook