Société
URL courte
304
S'abonner

58 journalistes, dont deux ressortissants russes, ont été tués dans le monde depuis le début de l'année, selon la Fédération internationale des journalistes.

Depuis le début de l'année en cours, 58 journalistes ont été tués dans le monde, a fait savoir samedi Anthony Bellanger, secrétaire général de la Fédération internationale des journalistes (FIJ).

«Depuis début 2017, 58 journalistes, dont deux ressortissants russes, ont été tués […]. C'est un gros problème», a déclaré M.Bellanger intervenant lors du 12e Congrès de l'Union des journalistes de la Russie.

Il a souligné que la FIJ avait mis au point un projet de loi visant à assurer la sécurité des journalistes et a invité l'Onu et les dirigeants des pays les plus influents, dont la Russie, à soutenir ce document.

Toujours selon M.Bellanger, la violence à l'égard des femmes journalistes constitue un autre problème, et une «importante enquête» a été menée par la FIJ sur ce sujet. D'après lui, les femmes journalistes sont souvent visées par des violences sexuelles et psychologiques, ainsi que par la «violence verbale» et des «contacts inadmissibles».

Lire aussi:

Deux ex-espions du KGB et de la DGSE racontent: «Les Gafam sont le service de renseignement le plus puissant au monde»
Moscou publie sa liste des «pays inamicaux» et explique les mesures qui les attendent
La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
Tags:
journalisme, meurtre, violences, Fédération internationale des journalistes (FIJ), Union des journalistes de la Russie, Anthony Bellanger
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook