Société
URL courte
453
S'abonner

La propriétaire d’une aquarelle d’Hitler a échoué à la vendre à une quelconque maison d'enchères et a fini par la donner à un institut néerlandais qui s’occupe de la documentation de la Seconde Guerre mondiale.

Une aquarelle signée Adolf Hitler a été offerte à l'Institut national néerlandais pour la documentation sur la guerre (NIOD). La propriétaire ne voulait pas de cette œuvre chez elle, a raconté samedi un journal néerlandais.

Elle en avait hérité de son père qui, selon elle, l'avait achetée sur un marché aux timbres et cartes postales «pour 75 centimes, et n'a réalisé qu'après qu'elle était signée A. Hitler», précise De Volkskrant, citée par l'AFP.

Elle a d'abord tenté de la vendre, mais aucune maison d'enchères n'en a voulu. L'aquarelle, authentifiée par des experts comme étant bien l'œuvre du jeune Hitler alors qu'il vivait à Vienne, entre 1908 et 1913, a alors été remise au NIOD, créé après la Seconde Guerre mondiale pour rassembler les archives sur l'occupation nazie entre 1940 et 1945.

Selon le NIOD, Hitler a gagné sa vie durant ces années-là en vendant des cartes postales peintes, et en aurait réalisé de 2.000 à 3.000 au total, dont quelque 800 sont actuellement répertoriées. La plupart des peintures d'Hitler sont maintenant dans des collections privées en Autriche, en Grande-Bretagne, en Allemagne et aux États-Unis, et quatre sont encore entre les mains de l'armée américaine, qui les avait confisquées pendant la guerre.

Lire aussi:

En continu: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo, des blessés
Premières images depuis les lieux de l'attaque près des ex-locaux de Charlie Hebdo
«Ce qui se passe est un scandale»: des restaurateurs marseillais se révoltent face aux nouvelles restrictions
Tags:
peinture, art, histoire, NIOD, Adolf Hitler, Pays-Bas
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook