Ecoutez Radio Sputnik
    Barack Obama et sa fille Malia

    Solidarité de Premières filles: Chelsea Clinton et Ivanka Trump épaulent Malia Obama

    © AFP 2018 Saul Loeb
    Société
    URL courte
    633

    La diffusion d'une vidéo montrant Malia Obama, fille de l'ex-Président américain, en train de fumer a indigné les internautes. Toutefois, nombreux sont les messages plaidant son droit à la vie privée, notamment d'Ivanka Trump et de Chelsea Clinton.

    Solidarité entre les First daughters: Ivanka Trump et Chelsea Clinton ont apporté leur soutien à Malia Obama, qui a été photographiée et filmée en train de fumer à l'université de Harvard.

    Dans le clip, la fille aînée de Barack Obama, Malia, 19 ans, étudiante en première année à la prestigieuse université fait des ronds de fumée dans une salle de bain.

    Partagées sur les réseaux sociaux, la vidéo a mis en émoi la Toile, mais dans la tourmente, la jeune fille a reçu le soutien de deux autres Premières filles: Chelsea Clinton et Ivanka Trump. Leur message est simple: respectez sa vie privée.

    «La vie privée de Malia Obama, en tant que jeune femme, étudiante à l'université et simple citoyenne ne devrait pas être un piège à clics», a twitté vendredi Chelsea Clinton.

    «Malia Obama devrait avoir le même droit au respect de sa vie privée que tous les autres étudiants de son âge», écrit la fille de l'actuel Président américain. «C'est une jeune adulte et une simple citoyenne et elle devrait avoir la paix», souligne-t-elle.

    Ce n'est pas la première fois que Chelsea Clinton monte au créneau pour défendre un rejeton de Président. En janvier dernier, elle s'était insurgée face à l'acharnement dont Barron Trump faisait l'objet.

    Lire aussi:

    La France au seuil d’une révolution? Le sondage alarmant de l’Ifop
    Gilets jaunes: l’armée sera déployée samedi pour sécuriser des bâtiments
    Les derniers mots des pilotes du crash du Boeing 737 MAX révélés par les boîtes noires
    Tags:
    tabagisme, solidarité, Chelsea Clinton, Ivanka Trump, Malia Obama, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik