Société
URL courte
162
S'abonner

Alors que les Saoudiennes viennent d’obtenir le droit de se rendre dans les stades, les Afghanes s’y installent déjà confortablement près de la tribune des VIP. L’une d’elles, Tapesh Shahdukht, a fait part à Sputnik de son expérience de la fréquentation des compétitions sportives.

La première division afghane (APL) de football a été créée il y a six ans et regroupe huit équipes, qui représentent 8 régions, et les Afghanes peuvent à présent prendre place sur les gradins des stades, dans la section qui leur est spécialement réservée à côté de la tribune des VIP, pour assister aux matchs, a déclaré Tapesh Shahdukht à Sputnik.

​«Personne n'importune ni ne harcèle les filles ici, bien que certaines Afghanes craignent que leur présence dans les stades ne suscite des protestations et ne soient pas tout à fait certaines de leur sécurité. La police et les forces de l'ordre font cependant tout pour sécuriser la présence des femmes aux matchs. Quoi qu'il en soit, celles-ci sont encore largement dépassées en nombre par les spectateurs masculins», a reconnu l'interlocutrice de l'agence.

​Et d'ajouter que, toutes générations confondues, jeunes filles, jeunes femmes et grand-mères étaient de plus en plus nombreuses à s'aventurer dans les stades pour encourager les footballeurs.

​«Quoi qu'il en soit, les familles sont différentes, et les familles orthodoxes, par exemple, ne permettent pas aux femmes de se rendre aux stades pour assister à des matchs. D'autre part, certaines jeunes filles se rendent aux stades sans même prévenir leurs proches et leurs parents», a raconté la supportrice.

​Les Afghanes sont à l'aise dans la section qui leur est réservée, profitant d'une rare occasion de s'amuser en public dans une société qui les préfère le plus souvent à la maison. Certaines sont entièrement voilées, ne laissant paraître que leurs yeux quand elles se coulent entre les travées sous le regard de centaines d'hommes pour gagner leurs places.

Les observateurs constatent que cela eût été tout simplement impensable sous le régime conservateur et misogyne des talibans, qui confinait les femmes à la maison et leur interdisait toute sortie sans escorte masculine et sans burqa.

Lire aussi:

Blessé par balle en pleine rue, le rappeur Crim’s en pronostic vital engagé dans le Val-de-Marne
Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
Le Premier ministre arménien dénonce une tentative de «coup d'État militaire»
Tags:
femmes, supporter, football, pelouse, stade, Première division afghane (APL) de football, Sputnik, Tapesh Shahdukht, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook