Ecoutez Radio Sputnik
    L’aéroport international de Nicosie

    Le cimetière des aéroports abandonnés: là où aucun avion n’atterrit plus

    © AFP 2019 JIHAN AMMAR
    Société
    URL courte
    Par
    288
    S'abonner

    Guerre, absence de modernisations, insuffisance de la capacité d'accueil, problèmes de rentabilité: il existe autant de raisons de l’apparition sur la carte de véritables aéroports fantômes. Voici une dizaine d’exemples parmi les plus stupéfiants, pour les passionnés des endroits sinistres...

    Les aéroports sont des lieux pleins d'activité, d'agitation et de sentiments. Ou au moins, ils devraient être comme ça. Sputnik vous propose de jeter un coup d'œil sur plusieurs aéroports qui… ne sont plus que des fantômes fantômes.

    L'aéroport international de Nicosie a été est le principal aéroport chypriote, mais maintenant il n'y rien que des ruines. Il a été abandonné depuis l'invasion turque en 1974.

    À l'intérieur des terminaux, les sièges sont recouverts de poussière et de débris tandis que les avions rouillés reposent sur les pistes d'atterrissage.

    Aujourd'hui, pour passer des vacances à Chypre, il faut réserver un vol pour Paphos ou Larnaca, au sud de l'île, tandis que l'aéroport de Nicosie est ouvert seulement aux aventuriers.

    L'aéroport international de Donetsk est également victime de la guerre. Le 26 mai 2014 des combats menés par l'aviation ukrainienne contre les troupes de la République populaire autoproclamée de Donetsk qui ont tenté de prendre d'assaut l'aéroport, provoquent des dizaines de morts, dont des civils. L'aéroport, fortement endommagé est repris le lendemain. Le terminal est resté fermé depuis.

    En janvier 2015, l'aéroport est entièrement détruit, et il ne reste à présent plus que des carcasses. L'aéroport en 2013:

    Il desservait les lignes intérieures russes de 1933 à 2010, mais aujourd'hui, il est utilisé comme installation de stockage et parking. L'aéroport Bykovo est situé à une soixantaine de kilomètres de Moscou. En 2010, la compagnie aérienne Bykovo-Avia qui exploitait l'aéroport n'a pas pu payer le loyer pour son poursuivre son utilisation et depuis le 18 octobre l'exploitation de l'aéroport a été arrêtée. En avril 2011, son terminal a été démonté.

     

     

    Notons que depuis les années 90, aucune modernisation n'a été faite pour l'aéroport ce qui a en outre mené à sa fermeture. Actuellement, l'aéroport n'est utilisé que comme une piste d'atterrissage pour les hélicoptères du ministère russe de l'Intérieur.

    Voici le premier aéroport de Moscou. L'aérodrome Khodynka (officiellement Aérodrome central Frounze) est un ancien aéroport de Moscou, situé à 7 km au nord-ouest du centre de la ville.  Il a été utilisé comme aérodrome d'essai pour l'aviation expérimentale et comme un aérodrome militaire.

    Il a été la base de stockage et d'essai de très nombreux avions, depuis les Soukhoï jusqu'aux MiG (qui furent plus tard déplacés à Loukhovitsy). Le dernier avion en a décollé le 3 juillet 2003, c'était l'anti-sous-marin Il-38 SD pour la marine indienne.

    Il n'est plus en activité aujourd'hui, et le site entier a été reconverti.

    L'aéroport international Kai Tak de Hong Kong est l'un des plus impressionnants sur la liste. Kai Tak était situé dans le nord de la baie de Kowloon qui est entourée de montagnes. L'atterrissage entre les gratte-ciels et les montagnes a provoqué quelques graves accidents.

    Au-delà de la difficulté et de la dangerosité potentielle de chaque atterrissage, Hong Kong grandissait bien plus vite que la capacité de l'aéroport.  Le 6 juillet 1998, l'aéroport international a fermé ses portes pour toujours.

    Il s'agit du premier aéroport international d'Espagne à être entièrement financé par le secteur privé qui… ne s'est pas avéré rentable. L'aéroport Central-Ciudad Real est un aéroport ouvert en décembre 2008 dont le coût de construction a été d'1,1 milliard d'euros. Conçu pour desservir à la fois la côte andalouse et Madrid, l'aéroport prévoyait d'accueillir 2,5 millions de passagers par an.

    Toutefois, les choses ne se passent pas comme prévu: en 2009, l'aéroport a accueilli à peine 53.000 passagers et depuis ce moment, leur nombre a progressivement chuté. Il a fermé finalement ses portes en avril 2012 et a été vendu aux enchères pour 56,2 millions d'euros.

    Censé accueillir les premiers voyageurs en 2012, l'inauguration de l'aéroport Willy-Brandt de Berlin-Brandebourg, à Berlin, vient une nouvelle fois d'être repoussée cette année. En cause: une multitude de problèmes techniques et de dépassements de budget.

    Le montant initial de 2 milliards d'euros a été revu régulièrement à la hausse. Le projet d'aéroport prévoit une capacité initiale de 27 millions de passagers par an. Les estimations tablent sur une mise en service fin 2019 ou 2020 mais… les Berlinois semblent déjà perdre l'espoir. 

    L'aéroport de Johnston Atoll demeure abandonné depuis plus de 10 ans. Situé en plein milieu de l'océan Pacifique, l'aéroport seul occupe une île dans l'archipel d'Hawaï. C'était une base militaire américaine pendant la plus grande partie du XXe siècle, elle abritait 400 militaires et possédait un hôpital souterrain. Attaqué par des sous-marins japonais pendant la Seconde Guerre mondiale, l'aérodrome est abandonné depuis 2005 et se trouve en ruines.

    Aujourd'hui la base aérienne est fermée et accessible seulement par la mer. Elle reste une curiosité pour les touristes et aventuriers.

    Ouvert en 1998, l'aéroport recevait 700.000 passagers chaque année, mais cela n'a pas duré longtemps. L'aéroport international Yasser Arafat n'est qu'un champ de ruines depuis son bombardement par les forces israéliennes en décembre 2001, trois ans après son ouverture.

    La station radar et la tour de contrôle ont été détruites par les forcées armées israéliennes en 2001 et 2002.

    Les fans de cinéma, et plus particulièrement ceux du film «Independence Day» avec Will Smith, connaissent sûrement la base aérienne El Toro, aux États-Unis. Avant sa fermeture en 1999, c'était la maison pour l'aviation du Corps des Marines sur la côte Ouest, qui occupait près de 19 kilomètres carrés.

    Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, tous les Présidents américains ont atterri dans l'avion présidentiel Air Force One dans cet aérodrome. Pendant la présidence de Richard Nixon, El Toro a été utilisée pour les vols à destination et en provenance de sa «Western White House» à San Clemente, en Californie.

    Le développement de l'infrastructure et le mécontentement des résidents locaux ont mis fin à l'utilisation de la base. Actuellement, l'ancienne base se sert du site de tournage des films.

    Lire aussi:

    Ils font une découverte macabre à l’intérieur d’un crocodile de 4 mètres
    Des affrontements entre pompiers et CRS filmés le 5 décembre à Lille - vidéo
    Un couple achète un vieux château en France et se met à gagner des millions – photos
    Tags:
    aéroport, aérodrome, Gaza, Chypre, Hong Kong, Espagne, Moscou, Donetsk, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik