Ecoutez Radio Sputnik
    Riyad

    Du jamais vu en Arabie saoudite: une femme autorisée à se produire sur scène!

    © AFP 2018 Hassan Ammar
    Société
    URL courte
    8160

    Désormais, plus rien ne peut arrêter les réformes en Arabie saoudite. Pour la première fois dans l’histoire de ce pays, une chanteuse s’est produite en solo, cette semaine, au King Fahd Cultural Center de la capitale Riyad.

    L'Arabie saoudite a permis à une chanteuse de se produire seule lors d'un concert public pour la première fois dans l'histoire du pays.

    C'est la chanteuse libanaise Hiba Tawaji qui est montée sur scène cette semaine au King Fahd Cultural Centre de la capitale Riyad.

    Accueillant l'artiste sur la scène, l'annonceur a qualifié l'événement de «moment de fierté» pour le pays. «Toutes les femmes devraient exprimer leur reconnaissance pour le fait qu'une femme se produit pour la première fois lors d'un concert en Arabie saoudite», a-t-il déclaré, selon NBC.

    Bien que Mme Tawaji soit la première artiste féminine solo à être la vedette d'une scène dans le pays, le violoniste grec Yanni avait aussi présenté un spectacle mixte ce mois-ci.

    Ce n'est que récemment que le gouvernement saoudien a autorisé les femmes de conduire une voiture et aux musiciens à se produire en direct, à la suite de réformes lancées par le prince héritier Mohammed ben Salmane. Le pays se tourne vers le tourisme et le divertissement dans le but de diversifier son économie pour mettre fin à sa dépendance aux exportations de pétrole. En septembre, le roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud avait publié un décret autorisant les femmes à conduire, renversant une politique de longue date considérée comme un symbole de l'oppression.

    Lire aussi:

    À peine autorisées à se mettre au volant, les Saoudiennes pourront conduire des motos
    Comment la diplomatie belge fait avancer la condition féminine à Téhéran et Riyad
    La vague de réformes se poursuit en Arabie saoudite
    Tags:
    première, chanteuse, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik