Société
URL courte
0 32
S'abonner

Des scientifiques ont prouvé que les gens sont susceptibles de trouver les fumeurs moins attirants que les non-fumeurs. Les résultats de la recherche sont entre autres censés inspirer les jeunes à mener un mode de vie plus sain.

C'est prouvé scientifiquement: les gens sont plus enclins à trouver les fumeurs moins attractifs, révèle une étude menée par des chercheurs de l'Université de Bristol.

Les chercheurs ont demandé à plus de 500 participants d'analyser les visages de 23 paires de jumeaux.

Un repas KFC
© Sputnik . Natalia Brusnitsina
Les deux principaux objectifs de l'étude consistaient à déterminer s'il était possible de dire si quelqu'un est un fumeur d'après les traits de son visage et d'établir lequel des deux jumeaux était le plus attractif.

Comme de nombreux facteurs peuvent affecter l'apparence d'une personne, notamment l'âge, le sexe et l'environnement, les scientifiques ont décidé de comparer des jumeaux.

«Puisque les jumeaux identiques partagent presque tout leur matériel génétique et certains aspects de leur environnement comme les parents, la culture, l'éducation, les différences entre eux peuvent être attribuées à des effets environnementaux non partagés, y compris des différences de style de vie», lit-on dans le texte de l'étude.

Des prototypes masculins et féminins de visages créés en faisant la moyenne des visages des autres jumeaux ont également été utilisés dans l'expérience.

Ainsi, les participants au test ont dans la plupart des cas choisi le prototype du non-fumeur comme étant le plus attrayant des deux.

Les chercheurs croient que ces résultats peuvent être utilisés comme un moyen de montrer aux jeunes les changements qui surviennent chez les personnes accros au tabagisme.

«Les jeunes sont particulièrement sensibles aux effets négatifs potentiels du tabagisme», soulignent les chercheurs.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
La vague épidémique est «extrêment élevée» et les jours à venir vont être «difficiles», alerte Édouard Philippe
Tags:
jumeaux, santé, fumer, étude
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook