Ecoutez Radio Sputnik
    Youtube

    YouTube Poop: le plus soft du pire de YouTube… encore accessible aux enfants

    CC0
    Société
    URL courte
    Mike Beuve
    0 18

    Après plusieurs polémiques sur la modération de ses contenus destinés aux enfants, YouTube a sévi: vidéos et comptes d’utilisateurs supprimés, recrutement de modérateurs d’ici 2018. Mais de nombreuses séquences y ont échappé: retour en vidéo sur le «caca de YouTube», ces parodies trash qui restent potentiellement accessibles au jeune public.

    Éloignez vos enfants de YouTube! C'est ce que l'on aurait envie de dire aux parents. En effet, une tendance prend de plus en plus d'ampleur sur la plateforme d'hébergement de vidéos: le YouTube Poop (YTP), soit le «caca de YouTube» en anglais.

    Une expression aux connotations enfantines qui prête donc doublement à confusion pour le jeune public, puisqu'il s'agit en fait de compilations de vidéo existantes, notamment de dessins animés enfantins, pour les transformer en objet vidéo non identifiés. On peut ainsi découvrir des détournements de dessins animés tels que T'choupi, Peppa Pig, Franklin la tortue ou encore Dora l'exploratrice, montrant ces innocents personnages s'adonnant à la drogue, à la violence, au terrorisme ou à des pratiques sexuelles… très variées.

    Malgré la mention «YTP» qui les accompagnent dans la plupart des cas ces vidéos parodiques destinées aux adultes, restent toutefois accessibles aux enfants, ne serait-ce que dans les suggestions de la plateforme. Le problème reste donc entier.

    Pourtant, ces YTP ne sont pas les seuls problèmes qui touchent la plateforme YouTube. Et pour cause, après les vidéos, ce sont les commentaires qui ont suscité de vives polémiques. En novembre dernier, les journalistes de The Verge avaient mis en lumière des commentaires douteux sur des vidéos totalement innocentes où des enfants faisaient de la gymnastique par exemple. Puis, un peu plus tard, une enquête du Times avait aussi révélé des commentaires à caractère pédophile sous de nombreux contenus publiés par des adolescents.

    Pour répondre aux accusations de «laxisme» dans la modération de ses contenus destinés aux enfants, mais également pour stopper la fuite des annonceurs (Mondelez, Mars et Lidl en tête), YouTube a fait le grand ménage. Plus de 150.000 vidéos ont été supprimées ainsi que 270 comptes d'utilisateurs. La plateforme d'hébergement a d'ailleurs annoncé le recrutement de 10.000 modérateurs d'ici 2018. En outre, la filiale de Google a également décidé de retirer la possibilité de monétiser, par l'affichage de publicités, plus de 2 millions de vidéos publiés par plus de 50.000 chaînes YouTube «faisant semblant de proposer des contenus pour les enfants» comme l'indiquait Le Figaro.

    Ces dispositifs pourront-ils mieux protéger les enfants? Une alternative semble déjà exister pour éviter les contenus inappropriés de YouTube… YouTube Kids. En effet, les extraits sélectionnés dans notre montage, ainsi que d'autres encore bien plus «limite» que nous n'avons pas sélectionné, n'apparaissent heureusement pas sur l'application destinée aux enfants.

    Lire aussi:

    Trop de contenus extrémistes: YouTube s'arme davantage
    Pour lutter contre les vidéos conspirationnistes, YouTube fait appel à… Wikipédia
    23 millions d’enfants ciblés par l’espionnage de YouTube?
    Tags:
    enfants, YouTube
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik