Ecoutez Radio Sputnik
    casse-tête

    Un homme condamné à verser presqu’un million US à sa mère pour son éducation

    © Photo. Pixabay
    Société
    URL courte
    472

    La Cour suprême de Taïwan a condamné un dentiste à payer à sa mère 744.000 dollars comme remboursement pour l’argent qu’elle avait dépensé pour son éducation. Son frère aîné a déjà remboursé, il y a quelques années, sa «dette» à sa maman.

    La Cour suprême, la plus haute juridiction de Taïwan, a ordonné à un dentiste de payer à sa mère environ 22,33 millions de dollars taïwanais, environ 744.000 dollars américains, pour rembourser l'argent qu'elle a dépensé pour l'éduquer et l'élever.

    La Cour suprême a ainsi confirmé une décision antérieure selon laquelle l'homme de 41 ans, M.Chu, devrait honorer un contrat qu'il avait signé avec sa mère, il y a 20 ans en promettant de la rembourser.

    La plaignante, Mme Lo, a divorcé de son mari en 1990 et a élevé ses deux fils par ses propres moyens, relate l'AFP.

    Inquiète que personne ne s'occupe d'elle quand elle aura vieilli, Mme Lo a signé des contrats avec ses fils après qu'ils aient 20 ans. Les documents stipulaient que les fils devaient payer à leur mère 60 % du bénéfice net de leurs revenus.

    Mme Lo a accusé ses fils de l'ignorer après qu'ils aient trouvé des copines, soulignant que leurs petites amies lui ont même envoyé des lettres par l'intermédiaire de leurs avocats lui demandant de ne pas «déranger» ses fils, selon une source locale.

    La mère a porté plainte, il y a huit ans lorsque sa progéniture a refusé d'honorer les contrats. Le fils aîné lui a finalement payé 5 millions de dollars taïwanais pour régler l'affaire.

    Son fils cadet prétendait que le contrat en question violait les «bonnes coutumes», car le fait d'élever un enfant ne devait pas être mesuré en termes financiers. L'homme est allé en justice contre sa mère.

    Mme Lo a fait à son tour appel auprès de la Cour suprême après que les tribunaux de première instance se soient prononcés en faveur de son fils.

    La Cour suprême a déclaré que le contrat était valide car M.Chu était un adulte lorsqu'il l'a signé et qu'en tant que dentiste, il était capable de rembourser sa mère.

    Lire aussi:

    La Défense chinoise fustige une loi US concernant Taïwan
    L’Iran récupérera-t-il l’argent de ses contrats militaires passés avec les USA?
    La Chine doit «se préparer à un affrontement militaire direct» pour Taïwan
    Tags:
    éducation, argent, justice, fils, mère, Taïwan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik