Ecoutez Radio Sputnik
    pellicule cinématographique

    Culture de masse: l’Arabie saoudite fait une nouvelle percée

    CC0 / Pixabay
    Société
    URL courte
    540

    Quelques mois après avoir autorisé les femmes à conduire, l’Arabie saoudite fait une nouvelle percée: après la levée de l'interdiction des cinémas, un premier film a été projeté sur les écrans saoudiens.

    Après avoir été interdites pendant trente-cinq ans, les salles obscures ont rouvert leurs portes début 2018 en Arabie saoudite. Le premier film projeté en Arabie Saoudite depuis l'interdiction a été le film d'animation américain de 2017, The Emoji Movie (Le Monde secret des Emojis), a rapporté le magazine Newsweek.

    Les visiteurs du cinéma temporaire ont pu non seulement regarder le film, mais également acheter du pop-corn.

    Auparavant, le média Khaleej Times avait rapporté que les autorités du pays avaient ordonné l'aménagement d'endroits temporaires conçus pour regarder les films.

    Les cinémas étaient interdits en Arabie Saoudite depuis les années 1980. Les citoyens de ce pays étaient forcés d'aller au cinéma dans le pays voisin de Bahreïn. Les Saoudiens dépensaient des milliards de dollars chaque année pour voir des films et se rendre dans des parcs d'attractions dans des centres touristiques voisins comme Dubaï.

    Cependant, la stratégie de développement économique de l'Arabie Saoudite jusqu'en 2030 prévoit une croissance sérieuse du segment du divertissement, ce qui oblige le royaume à abandonner sa politique extrêmement conservatrice concernant la séparation des hommes et des femmes.

    Le gouvernement saoudien a annoncé à la mi-décembre qu'il commençait à accorder des licences commerciales et que les premiers cinémas devraient ouvrir leurs portes en mars 2018.

    Le pays devrait avoir d'ici 2030 quelque 300 cinémas, avec plus de 2.000 écrans de projection, a précisé lundi le ministère saoudien de la Culture et de l'Information.

    Dans le même temps, les films seront censurés pour ne pas violer les valeurs morales du pays.

    Lire aussi:

    Cinéma et Arabie saoudite: relations compliquées depuis des décennies, en rétrospective
    Arabie saoudite: quid des projets pour remplacer l’«or noir»?
    L’Arabie Saoudite autorise l’ouverture de salles de cinéma
    Tags:
    cinéma, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik