Société
URL courte
Par
6423
S'abonner

Nuit, neige, froid, eau glaciale et des Français prêts à s’y immerger trois fois de suite… Des Français?! Oui, des Français aventureux et amoureux de la Russie décident de suivre à Moscou une coutume séculaire et se baignent dans de l'eau froide. Frissons, cris, rires, thé chaud, vodka et brochettes, découvrez comment ils ont vécu cette expérience.

En règle générale, les Russes sont accoutumés au froid. Donc, cela n'étonne personne qu'ils puissent se baigner dans de l'eau glaciale chaque année à l'occasion de la fête de la Théophanie. Même Vladimir Poutine ne déroge pas à cette coutume séculaire orthodoxe et donne l'exemple en plongeant dans l'eau glacée.

Ceci dit, plusieurs étrangers s'immergent également la nuit du 18 janvier dans des lacs d'eau glacée pour découvrir par eux mêmes la mystérieuse raison qui pousse les Russes depuis des siècles à s'immerger (tête comprise) trois fois de suite dans des trous de glace alors qu'il fait en moyenne —10C.

Curieux et tentés par l'aventure, une vingtaine de Français vivant à Moscou ont décidé eux aussi de vivre cette baignade traditionnelle qui pourrait sembler aux yeux des Européens un peu bizarre, voire folle.

«Ce soir, c'est la Théophanie en Russie. Environ 1.100.000 Russes vont venir plonger leurs têtes sous l'eau trois fois pour commémorer le baptême du Christ», explique à Sputnik Silvère Milion, expert dans la culture et les traditions russes.

«Nous sommes un groupe de Français qui avons décidé de venir nous joindre à nos amis russes pour nous purifier le corps et l'âme dans cette atmosphère traditionnelle», a-t-il poursuivi.

Vers minuit, ils sont arrivés sur un site historique russe où il y a une grande église en bois, ils ont participé à des jeux traditionnels, bu du thé et se sont approché du petit lac.

Les Français (à gauche) contre les Russes (à droite)
© Sputnik . Diana Saifullina
Les Français (à gauche) contre les Russes (à droite)

Et voici, le premier Russe qui descend les marches menant vers l'eau froide et s'y plonge. Les baignades à l'occasion de la Théophanie ont officiellement commencé.

«On est prêts et motivés à le répéter… mais ça fait peur», confie au micro de Sputnik Benoit Lardy, président de l'agence touristique Tsar Voyages qui a organisé cette rencontre.

«On n'a pas eu peur avant, mais maintenant devant le lac on commence un peu à réfléchir», ironise à Sputnik Marc Tempez s'apprêtant à aller se déshabiller.

Enfin, le moment est venu: ils se dirigent vers de petites tentes pour enlever leurs vêtements et rester uniquement en slip alors qu'il faisait environ —10C et neigeait à gros flacons. Comme il y avait beaucoup de Russes, il fallait faire la queue (déjà sans habits!) pendant une quinzaine de minutes.

Puis l'un après l'autre, nos Français ont eux aussi descendu les sept marches les séparant de l'eau glaciale. Ils se sont signés trois fois, se sont plongés ensuite trois fois la tête et, sourire aux lèvres, sont ressortis à la surface un peu frissonnant et grelottant.

  • Les Français attendent leur tour pour plonger
    Les Français attendent leur tour pour plonger
    © Sputnik . Diana Saifullina
  • Silvère Million
    Silvère Million
    © Sputnik . Diana Saifullina
  • Yan Sotty
    Yan Sotty
    © Sputnik . Diana Saifullina
  • Marc Tempez
    Marc Tempez
    © Sputnik . Diana Saifulina
  • Benoit Lardy
    Benoit Lardy
    © Sputnik . Diana Saifullina
  • Charles et Marc attendent leur tour d'aller dans l'eau
    Charles et Marc attendent leur tour d'aller dans l'eau
    © Sputnik . Diana Saifullina
  • Les Français arrivent sur le site historique
    Les Français arrivent sur le site historique
    © Sputnik .
1 / 7
© Sputnik . Diana Saifullina
Les Français attendent leur tour pour plonger

«Franchement, c'était super. Le plus dur c'était l'attente et quand on est dans l'eau, on ne pense plus à rien, c'est un moment très intense. Il y a plein de monde qui attend, tous ont froid et surtout après… voici mes pieds congelés, j'ai très mal mais je suis content. Dans l'eau on ne réfléchit pas, on déconnecte pendant un moment et puis c'est terminé. Je recommande à tout le monde de le faire», raconte Marc qui était sorti de l'eau il y a une dizaine de minutes.

Un Russe qui vient de sortir de l'eau
© Sputnik . Diana Saifullina
Un Russe qui vient de sortir de l'eau

«Moi, je suis très apaisé. C'est un exercice spirituel extraordinaire. On se sent vivre de l'intérieur. Et après on se réchauffe de l'intérieur et avec un tout petit peu de cognac français», a dit Benoit Lardy.

«C'est toujours très agréable, on a une sensation de fraîcheur et de pureté. Après toutes les fêtes on est prêts à repartir dans l'année pour de bon. Et quand on sort de l'eau, ça brûle un peu», ajoute Silvère Million.

«C'est une sensation du froid et des brûlures à la fois. C'est la Russie dans tous les extrêmes. C'est ainsi que l'on l'aime», conclu à Sputnik Yan Sotty.

Heureux et fiers de leur petit exploit personnel, les Français se sont finalement réunis après autour d'une table installée dans la rue pour manger des brochettes et trinquer à la santé ou comme le disent les Russes «Na zdarovié!».

L'Eglise orthodoxe célèbre le 19 janvier la Théophanie, l'une des grandes fêtes commémorant le Baptême du Christ par Jean-Baptiste dans le Jourdain. En Russie, en Grèce, et dans d'autres pays, les chrétiens se baignent ce jour-là dans des trous percés dans la glace et sanctifiés symbolisant le Jourdain.    

Lire aussi:

Un Bordelais poignardé au cœur en pleine rue pour avoir demandé à des jeunes de ne pas uriner sur un mur
La Turquie pose un ultimatum à l'armée de Khalifa Haftar
Un charmant petit golden retriever dort dans une gamelle – vidéo
Tags:
orthodoxie, froid, baignade, traditions, religion, Théophanie (Epiphanie), Moscou, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook