Ecoutez Radio Sputnik
    Un loup (image d'illusttration)

    Le loup fait son grand retour en Belgique après plus d’un siècle d’absence

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    Société
    URL courte
    3163

    Après 118 ans d'absence, des spécialistes de l’association Landschap ont confirmé l’incursion d’un loup en Belgique au début de 2018. Il s’agit d’un animal venu du nord-est de l’Allemagne. L’animal était suivi par un collier émetteur placé par des scientifiques allemands pour exclure toute possibilité de confondre le loup avec un chien errant.

    «Le premier loup sauvage est arrivé en Flandre!», a déclaré le 11 janvier 2018 l'association Landschap sur son site internet, suscitant par cette déclaration de vives réactions autant de la part du monde scientifiques que de la presse.

    L'importance de cet évènement réside notamment dans le fait que c'est la première fois depuis plus de cent ans qu'un loup sauvage arrive sur le sol belge, mettant ainsi en émoi tous les défenseurs de la nature.

    «Notre pays était le tout dernier sur le continent européen qui n'avait pas encore été visité par des loups», écrit l'association.
    Pour éviter toute erreur d'identification, l'animal est équipé d'un collier émetteur placé par des scientifiques.

    Ainsi, il a pu être suivi tout au long de son parcours. D'après les informations des scientifiques, le loup a traversé la frontière germano-néerlandaise fin décembre 2017. Par la suite, il s'est déplacé du nord des Pays-Bas pour atteindre la frontière belge qu'il a franchie le 2 janvier 2018. Récemment, il a été observé au nord-est de la Belgique, notamment près de Beringen et de Leopoldsburg.

    «En 10 jours, l'animal a parcouru 500 kilomètres», a précisé Landschap.

    Victime de l'industrialisation, de l'urbanisation et de la chasse excessive, le loup sauvage a été quasiment exterminé en Europe occidentale au début de 20e siècle, à l'exception de quelques pays. Néanmoins, depuis une vingtaine d'années, l'animal essaie de regagner petit à petit sa place sur le continent.

    Quasiment exterminé d'Europe occidentale au début du 20e siècle, à l'exception de quelques régions reculées des Balkans, d'Italie ou d'Espagne.

    En 1979, la Convention de Berne a affirmé que les loups étaient une espèce protégée et depuis une vingtaine d'années, le loup recolonise peu à peu le continent européen.

    Comme l'indique l'International Wolf Center, à l'heure actuelle, les populations de loups sont en hausse. Des spécialistes estiment qu'on compte environ 13.000 spécimens en Europe.

    En 2011, certains indices évoquaient le passage d'un loup en Belgique, cependant cela n'a jamais été confirmé par une analyse ADN.

    Lire aussi:

    Nicolas Hulot hurle-t-il avec les loups?
    Les loups mutants de Tchernobyl menacent l’Europe, selon des chercheurs américains
    Les chiens ne savent pas pardonner… par rapport à leurs congénères loups
    Tags:
    science, environnement, loup, animaux, Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik