Ecoutez Radio Sputnik
    Un paon

    Pas de paons en qualité de "soutien émotionnel" à bord de cette compagnie

    CC0
    Société
    URL courte
    120
    S'abonner

    Certaines compagnies aériennes autorisent les passagers handicapés ou victimes de troubles mentaux à prendre avec eux des animaux dits de « soutien émotionnel ». Mais cette fois, les dimensions vraiment trop importantes n'ont pas permis à un paon d'accompagner sa propriétaire pendant son vol.

    La compagnie américaine United Airlines a refusé de prendre un paon nommé Dexter à bord de l'avion faisant le vol du New Jersey à Los Angeles. Sa propriétaire a essayé de faire passer l'oiseau comme «soutien émotionnel», mais les employés de la compagnie ont refusé déclarant que le paon dépassait les dimensions et le poids admis.

    Certaines compagnies aériennes autorisent les handicapés et les personnes victimes de troubles mentaux à prendre avec eux des animaux qui les rassurent. Selon les représentants d'United Airlines, ils ont mis en garde trois fois la propriétaire, mais elle est quand même arrivée avec son volatile. Elle a essayé d'acheter un billet pour l'oiseau, mais on le lui a refusé.

    Selon la BBC, le nombre d'«animaux de soutien émotionnel» s'accroit d'année en année et de plus en plus de passagers abusent de la possibilité de prendre des animaux avec eux.

    Le 19 janvier, la compagnie aérienne Delta a annoncé un durcissement des règles concernant les animaux de soutien émotionnel et elle a été suivie par l'United Airlines.

    Il n'y a pas que les chats et les chiens qui peuvent servir de «soutien émotionnel». Par exemple, en 2014, la compagnie US Airways a chassé un cochon qui a commencé à hurler dans l'avion avant son décollage. En 2015, un passager américain a pris une dinde pour faire un voyage la veille de Noël.

    Tags:
    paons, United Airlines, New Jersey, Los Angeles
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik