Société
URL courte
3140
S'abonner

Le retour des religieuses au monastère Sainte-Thècle de Maaloula est prévu dans un proche avenir, a annoncé à Sputnik Luqa al Khuri, évêque de Saydnaya et assistant du Patriarche grec-orthodoxe d'Antioche et de tout l’Orient, qui vient de participer au Congrès pour le dialogue national syrien à Sotchi.

Une bonne partie du monastère est d'ores et déjà reconstruite, les travaux s'y poursuivent, a déclaré à Sputnik Monseigneur Luqa al Khuri.

«Si telle est la volonté de Dieu, les religieuses rentreront prochainement au monastère, et tout y sera comme auparavant», a estimé l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que cela se produirait dans une période comprise entre six et douze mois.

«Là-bas, il n'y a toujours pas de meubles et d'autres choses nécessaires pour la vie quotidienne. Par ailleurs, il faut du temps pour achever tous les travaux», a expliqué le dignitaire grec-orthodoxe.

Il a également évoqué un possible soutien de la part de l'Église orthodoxe russe.

«L'Église russe nous a demandé auparavant des informations sur le monastère de Maaloula. À l'heure actuelle, nous attendons sa réponse», a dit le métropolite.

Maaloula est une petite ville située à 50 km au nord de Damas. La plupart de ses habitants communiquent toujours en araméen, la langue que parlait Jésus. Les travaux de reconstruction du monastère, pillé et brûlé par les djihadistes du Front al-Nosra en 2013, ont été accélérés grâce à la création en Syrie de zones de désescalade. À présent, les matériaux de construction sont acheminés à Maaloula sans problème.

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
Macron n’inspire plus confiance aux Français et recourt à l’«autodéfense agressive», selon la presse allemande
Tags:
reconstruction, monastère, terrorisme, zone de désescalade, Front al-Nosra, Sputnik, Église orthodoxe russe, Jésus-Christ, Luqa al Khuri, Damas, Syrie, Maaloula
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook