Ecoutez Radio Sputnik
    Requin

    Comment survivre à une attaque de requin en conseils et anti-conseils

    © Sputnik . Evgeny Biyatov
    Société
    URL courte
    Ekaterina Yanson
    8260

    Froid, sports d'hiver, bonhommes de neige, si le paysage hivernal n'est pas au goût, on se réfugie dans des lieux plus lointains et chauds. Or, la zone côtière réserve elle aussi des dangers, dont l'un des plus graves concerne les requins. Voici quelques moyens pour éviter de se faire attaquer ou pour se défendre face à la mâchoire du prédateur.

    Se plonger dans la mer et oublier les chutes de neige du pays natal semble être une idée merveilleuse, mais est-ce qu'on est préparé à une possible rencontre avec les habitants des profondeurs?

    Énormes, calmes et rapides, les requins attaquent de nulle part et font peur même avant qu'on ne rentre dans l'eau. L'humanité n'a pas encore trouvé de moyen 100% efficace pour survivre à leurs attaques. Mais il existe tout de même des conseils de base, probablement pas largement assez connus, qui permettront d'éviter une rencontre non désirée ou de s'enfuir en sécurité.

    Heure et lieu

    Un choix judicieux de l'heure et du lieu est vraiment important pour une baignade sécurisée, s'accordent les experts en requins. Conseil de base, qui pourrait réduire considérablement le risque d'être mordu par un requin, est de ne pas nager au petit matin ni tard dans la nuit, heures où une attaque de requin est la plus probable.

    Les zones préférées et les plus fréquentées par les prédateurs sont les ports, les endroits où des déchets tombent dans l'eau et attirent des poissons-appâts qui eux-mêmes attirent les requins, précise le National Geographic.

    De même, un autre indice-avertissement d'une possible attaque est la présence d'un bateau de pêche. S'il y en a un à proximité, il faut renoncer à l'idée de nager dans les eaux environnantes, car les filets des pêcheurs attirent les requins dans la zone, met en garde Richard Peirce, expert britannique en requins et ancien président de l'organisme à but non lucratif Shark Trust.

    Si les poissons ou les tortues commencent à se déplacer de façon erratique, cela peut aussi indiquer une probable approche de requin.

    Les impératifs pour ne pas provoquer un requin soi-même

    D'autres mesures de précaution suggèrent qu'il faut renoncer aux promenades solitaires dans l'eau et surtout loin des côtes, car les requins tendent à s'attaquer au nageur isolé. Il est également difficile d'être secouru lorsque l'on est seul et très loin.

    Il est aussi dangereux d'aller nager dans une zone où il y a le moindre risque d'apparition de requin avec des écorchures et d'autres blessures pouvant saigner. L'urine produit le même effet sur un requin, souligne Richard Peirce.

    Ensuite, des experts préviennent qu'on ne doit pas «ressembler à un poisson» ou plus précisément on ne doit pas porter un maillot de bain de couleurs vives ou des bijoux.

    Que faire si un requin s'approche?

    Si, malgré tout, on se trouve à une distance terrifiante du prédateur, les experts conseillent de ne pas commencer à paniquer. Les gestes chaotiques et énergiques vont au contraire attirer le requin. La recommandation de Richard Peirce et d'ailleurs de maintenir le contact visuel avec le prédateur pour qu'il ne soit pas à l'aise, de nager doucement vers la cote ou de s'appuyer sur un rocher ou un récif pour être sûr que le requin n'attaque pas dans le dos.

    Si le requin s'approche tout de même, il faut se défendre avec n'importe quoi qui soit à portée de main, visant surtout les yeux ou les branchies de l'agresseur. «On doit être le plus agressif possible, car les requins apprécient les dimensions et la force», précise George Burgess, experts en requins de l'Université de Floride. «On doit se battre comme un diable, démonter qu'on est fort et n'entend pas se rendre rapidement.»

    Une fois mordu, il faut essayer d'arrêter de saigner et d'obtenir des soins médicaux au plus vite. Un médecin peut prescrire des antibiotiques afin de prévenir l'infection.

    Lire aussi:

    Le vrai danger de ce monstre marin: pourquoi il ne faut pas se fier au «lobby pro-requins»
    Top-7 des rencontres avec des requins qui ont donné le frisson en 2017 (vidéos)
    Entre les dents d’un requin: moyens plus ou moins efficaces d’y survivre (images)
    Tags:
    survivant, attaque, conseil, mer, requins, océan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik