Société
URL courte
6132
S'abonner

Tout était prêt pour l’exécution de la peine de mort: les médecins, l’injection et le condamné. Sauf qu’au moment où ce prisonnier américain devait perdre la vie, quelque chose a dérapé. Les médecins ont cherché en vain une veine pour faire l’injection mais sans succès.

L'Américain Doyle Lee Hamm a été condamné à mort, mais a réussi à l'éviter temporairement à cause d'une erreur des médecins, relate le quotidien britannique Metro.

Alors que les médecins se préparaient pour l'injection létale, ils n'ont pas réussi à trouver une veine à un condamné. Ils l'ont cherchée pendant deux heures.

Cela a indigné l'avocat du prisonnier qui a réussi à insister pour faire reporter la date de l'exécution. Selon l'avocat, son client n'aurait pas dû recevoir d'injection selon l'avis médical, parce que ses veines avaient été abîmées pendant qu'il suivait des traitements contre le cancer et l'hépatite. En cherchant à appliquer la peine de mort, ils lui faisaient que du mal.

Suite à cet incident, une enquête a été ouverte. Doyle Lee Hamm, qui avait été condamné en 1987 pour avoir tué un portier d'un motel, reste pour l'instant en vie.

 

Lire aussi:

Cette question sur Napoléon fait éclater de rire Élisabeth Moreno – vidéo
Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Plusieurs explosions en Guinée équatoriale font des centaines de blessés et de nombreux morts – images
Tags:
décès, injection létale, peine de mort, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook