Ecoutez Radio Sputnik
    Une injection / image d'illustration

    Condamné à mort, un Américain la déjoue de façon inattendue

    © Sputnik . Alexei Malgavko
    Société
    URL courte
    6132

    Tout était prêt pour l’exécution de la peine de mort: les médecins, l’injection et le condamné. Sauf qu’au moment où ce prisonnier américain devait perdre la vie, quelque chose a dérapé. Les médecins ont cherché en vain une veine pour faire l’injection mais sans succès.

    L'Américain Doyle Lee Hamm a été condamné à mort, mais a réussi à l'éviter temporairement à cause d'une erreur des médecins, relate le quotidien britannique Metro.

    Alors que les médecins se préparaient pour l'injection létale, ils n'ont pas réussi à trouver une veine à un condamné. Ils l'ont cherchée pendant deux heures.

    Cela a indigné l'avocat du prisonnier qui a réussi à insister pour faire reporter la date de l'exécution. Selon l'avocat, son client n'aurait pas dû recevoir d'injection selon l'avis médical, parce que ses veines avaient été abîmées pendant qu'il suivait des traitements contre le cancer et l'hépatite. En cherchant à appliquer la peine de mort, ils lui faisaient que du mal.

    Suite à cet incident, une enquête a été ouverte. Doyle Lee Hamm, qui avait été condamné en 1987 pour avoir tué un portier d'un motel, reste pour l'instant en vie.

     

    Lire aussi:

    L’Iran et la Russie sont-ils les vraies cibles de l’attaque des deux pétroliers en mer d’Oman?
    L'ex-Président égyptien Mohamed Morsi est décédé lors d'une comparution au tribunal
    Ce successeur franco-hispano-allemand du Rafale a été dévoilé au Salon du Bourget (images)
    Tags:
    décès, injection létale, peine de mort, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik