Ecoutez Radio Sputnik
    Un père et un enfant

    Une punition machiavélique d’un Américain à son fils interpelle le Net (vidéo)

    CC0
    Société
    URL courte
    15153

    Jusqu’où a-t-on le droit d’aller dans l’éducation lorsqu’il s’agit de choisir un moyen de punir nos enfants? Un geste à la limite de la méchanceté d’un père américain contre la grossièreté de son fils a poussé les internautes à débattre de cette question et de s’il n’avait pas dépassé les limites.

    Une méthode d'éducation loin d'être courante d'un Américain résidant en Virginie a suscité une vague de réactions sur les réseaux sociaux, relate USAone.

    Après que son fils a été grossier avec une fille dans un bus scolaire, le paternel lui a interdit d'utiliser ce moyen de transport pendant trois jours. Ensuite, le père est allé plus loin. Alors qu'il pleuvait, l'homme a fait courir son fils dehors et l'a filmé. C'est cette vidéo que l'Américain a réalisé depuis sa voiture et a ensuite mise en ligne qui a agité les internautes.

    «Je crois que le problème vient du père. Le pauvre garçon. Je ne vous supporte pas alors que je ne vous connais même pas. Quelque chose ne va pas au sein de votre famille», ont écrit les uns.

    D'autres ont apprécié ce moyen exceptionnel d'éducation et ont déclaré qu'une telle méthode, une petite course avant l'école, ne ferait que du bien à l'enfant.

    D'après le père lui-même, son fils a pris cette punition avec compréhension et a fait savoir que son papa avait toujours raison. Le père a d'ailleurs fait remarquer que cette mesure était très utile pour son fils et que son comportement s'était amélioré.

    La vidéo avec cette «leçon à retenir» a été visionnée plus de 27 millions de fois.

     

    Lire aussi:

    Un délit comme cadeau de Noël (Vidéo)
    Un lama mal élevé n’attend pas d’être nourri et attaque un garçon
    Pourquoi se vanter d’avoir une Ferrari n’est pas une bonne idée en Chine…
    Tags:
    éducation, père, famille, fils, parents, Virginie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik