Société
URL courte
6015
S'abonner

Un Allemand de 51 ans a été condamné à 9 ans de prison ferme pour avoir piétiné à mort sa fille, handicapée mentale, qu'il croyait possédée par des démons.

La justice du canton suisse de Thurgovie (nord) a condamné à neuf ans de prison un ressortissant Allemand qui avait tué sa fille de 25 ans lors d'une tentative d'«exorcisme».

Selon les enquêteurs, en janvier 2016, l'accusé, 51 ans, a appliqué à sa victime ce qu'il a décrit devant les juges comme un «massage exorcisant»: ainsi, il a piétiné le corps de sa fille, principalement son ventre, en prenant appui sur une étagère pour donner plus de pression. Les blessures internes subies par la jeune femme, handicapée mentale, ont conduit à sa mort.

Dans un acte encore plus abominable, au lieu d'appeler les secours, le criminel a abusé sexuellement de sa fille agonisante en vue de la «réanimer» selon une méthode qu'il affirme tenir d'un vieux livre sur le yoga.

Le Tribunal de district de Frauenfeld a reconnu le quinquagénaire coupable de meurtre par dol éventuel. En revanche, les juges n'ont pas retenu l'acte sexuel commis sur une personne incapable de discernement ou de résistance, estimant que l'accusé croyait pouvoir réanimer sa fille de cette façon.

Par le passé, l'homme avait déjà été condamné en Allemagne à cinq reprises pour des délits liés à la drogue et une fois pour lésions corporelles, rappellent les médias. Lors des débats et de l'énoncé du verdict, l'accusé est resté impassible, se limitant à indiquer qu'il regrettait ce qui s'était passé.

Lire aussi:

Diminution du nombre de personnes en soins intensifs en France, une première depuis le début de l'épidémie
Rivotril: «euthanasie hors-cadre» ou «ne pas laisser souffrir quelqu’un pleinement conscient»?
Macron préparerait déjà l’après-confinement, avec de grandes annonces en juillet
Tags:
meurtre, justice, exorcisme, Suisse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook