Ecoutez Radio Sputnik
    Youtube

    Une épidémie de fausses vidéos ravage YouTube en Inde

    CC0
    Société
    URL courte
    123

    Depuis plusieurs années, la côte de popularité de YouTube ne cesse de progresser en Inde. Cependant, beaucoup de vidéos virales ne seraient rien d’autres que des canulars, qui ne tardent pas à «envahir» dans la foulée les autres réseaux sociaux.

    Des fausses nouvelles, des canulars et des vidéos truquées ont inondé les chaînes YouTube en Inde au cours des dernières années.

    Malgré l'indignation d'utilisateurs ordinaires comme de youtubers, la plateforme vidéo de Google n'a pas encore renforcé assez rigoureusement la «discipline» sur son secteur indien, relate la chaîne CNBC.

    Ainsi, quand en 2016 le gouvernement indien a invalidé une partie non-négligeable de l'argent liquide dans le pays, des rumeurs sur de nouveaux billets munis de micro-puces GPS ont commencé à se propager sur YouTube.

    Un autre exemple, non moins évocateur: d'après une autre vidéo virale, le Président français Emmanuel Macron aurait touché les pieds du Premier ministre indien Narendra Modi, ce qui est considéré dans certaines régions du pays comme un signe de respect. Or, il s'agit en fait d'une vidéo truquée.

    Il y a un mois, une autre fausse nouvelle a perturbé YouTube en Inde, le décès de la fameuse actrice Sridevi ayant engendrés les rumeurs les plus insensés.

    Récemment, un porte-parole de Google s'est de son côté empressé d'assurer que la société se penchait sur ce problème et envisageait de mettre au point une stratégie permettant de réduire la propagation des vidéos malveillantes sur sa plateforme.

    Lire aussi:

    Macron en Inde: entre emballement médiatique et modestes réalités
    Narendra Modi forcerait les Américains à contourner leurs propres sanctions
    S-400 pour l'Inde: Moscou et New Delhi se passeraient du dollar
    Tags:
    fausses vidéos, faux, désinformation, YouTube, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik