Société
URL courte
0 31
S'abonner

Lundi dernier, une centaine d’écoles ont provisoirement été fermées en Angleterre suite à une alerte à la bombe, dont les malfaiteurs avaient fait part dans un e-mail. Il n’est pas exclu que l’un des services Minecraft soit de mèche.

«Nous avons envoyés un élève muni d'une bombe. Celle-ci explosera dans trois heures, si vous ne versez pas 5.000 dollars sur le compte payments@veltpvp.com», peut-on lire dans le courriel envoyé lundi dernier à 400 écoles anglaises et dont la chaîne BBC a réussi à prendre connaissance.

L'URL en question appartient en fait à VeltPvP, un serveur de la plateforme Minecraft. D'après les résultats préliminaires de l'enquête policière, l'auteur présumé du courriel se serait procuré un compte sur la plateforme en vue d'envoyer des lettres de menace et de compromettre ainsi les fournisseurs.

Le PDG de la plateforme, âgé d'à peine 17 ans, s'est déjà prononcé à ce sujet sur Twitter et a assuré que le service n'avait aucun lien avec ces malfaiteurs.

«Nous n'avons rien à voir avec ces menaces. Nous sommes harcelés par un groupe de cybercriminels qui ne cherchent qu'à nous nuire par tous les moyens. Nous sommes sincèrement désolés, mais pour info: c'est un fake», a déclaré Minecraft sur Twitter.

Bien que le serveur VeltPvP ne comprenne que 50 employés, il peut être utilisé simultanément par jusqu'à 10.000 joueurs, a précisé la plateforme.

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Joachim Son-Forget dément avoir voulu secourir les otages français en Irak avec Alexandre Benalla
Zemmour à Jack Lang: «Vous êtes l’idiot utile des Frères musulmans» - vidéo
Un scénario militaire pour «reprendre la Crimée» à la Russie? L’Ukraine a tranché
Tags:
jeux vidéo, alerte à la bombe, Minecraft, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook