Ecoutez Radio Sputnik
    Touristes à Alep

    Les touristes reviennent à Alep

    © Sputnik . Fedaa Shaheen
    Société
    URL courte
    1200

    Malgré les destructions massives subies par les monuments syriens lors de la guerre, les touristes viennent toujours à Alep. Cependant, un aéroport opérationnel est nécessaire pour accueillir des pèlerins des pays voisins, a raconté à Sputnik un expert en tourisme.

    Bien que de nombreux monuments aient été détruits à Alep lors de la guerre, des touristes d'autres villes syriennes viennent dans la ville. Les préparatifs de la nouvelle saison touristique battent leur plein, a indiqué à Sputnik Samer Shayah, directeur d'une agence de voyages d'Alep.

    Parkour sur les ruines d’Alep
    © AFP 2018 George Ourfalian
    La saison commencera après la fin de l'année scolaire. «Des milliers de familles viendront alors voir la Mosquée des Omeyyades, le marché historique et les rues de la vieille ville», a indiqué le spécialiste.

    Des excursions gratuites sont actuellement organisées tant pour les Syriens que pour les étrangers dans la Citadelle d'Alep, les célèbres mosquées et dans les alentours de la ville. Les agences de voyage élaborent de nouveaux itinéraires. Alep ne dénombre actuellement que 10 sociétés de ce type, selon M. Shayah.

    «À cause des sanctions imposées et des routes détruites, les pèlerins des pays voisins n'arrivent guère dans la ville. C'est pourquoi il importe tellement d'ouvrir un aéroport, pour que les étrangers puissent visiter Alep», souligne-t-il.

    Les ruines de Raqqa
    © AFP 2018 Bulent Kilic
    La mosquée des Omeyyades a été achevée à Alep en 717. Fin février 2013, les terroristes ont fait sauter son mur sud. Fin avril 2013, le minaret a été détruit lors de combats. La bibliothèque de la mosquée a été pillée et brûlée. Fin janvier 2015, le mur est de la mosquée a été détruit.

    La citadelle d'Alep est l'une des plus anciennes forteresses au monde. Elle date du premier millénaire avant notre ère. L'entrée et le mur nord de la citadelle ont été fortement endommagés lors des hostilités.

    Lire aussi:

    Alep: la première visite touristique depuis 2012
    Alep en paix, 25 000 chrétiens réintègrent leurs foyers
    Pierre Le Corf: «Sans l'aviation russe, Alep serait tombée»
    Tags:
    tourisme, Samer Shayah, Alep, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik