Société
URL courte
3200
S'abonner

Un centre culturel et d'information de la Crimée ouvrira prochainement ses portes dans la capitale chinoise, a annoncé Gueorgui Mouradov, vice-Premier ministre du gouvernement criméen et représentant de la Crimée auprès du Président russe.

La Crimée, cette presqu'île redevenue russe à l'issue d'un référendum organisé en 2014, se prépare à inaugurer son centre culturel et d'information à Pékin, a déclaré ce vendredi le vice-Premier ministre du gouvernement criméen et représentant de la Crimée auprès du Président russe, Gueorgui Mouradov.

«Un centre culturel et d'information de la Crimée sera ouvert dans la capitale chinoise», a-t-il indiqué au Forum des amis de la Crimée qui se tient dans le cadre du Forum économique international de Yalta.

Il a ajouté qu'un centre chinois du même type était d'ores et déjà ouvert en Crimée. Dans ce contexte, il a fait remarquer qu'il était prévu d'inaugurer d'autres structures du genre dans les pays qui ont créé des Clubs d'amis de la Crimée.

En avril 2017, il avait été annoncé qu'un Club international d'amis de la Crimée était mis en place dans le cadre du Forum économique international de Yalta pour favoriser les contacts entre des personnalités de la politique et du monde des affaires.

Le quatrième Forum économique international de Yalta se déroule du 19 au 21 avril. Il accueille trois mille participants venus de plus de 60 pays d'Afrique, d'Amérique latine, d'Asie et d'Europe.

La Crimée et la ville de Sébastopol sont redevenues russes à l'issue d'un référendum tenu en mars 2014 dans le sillage de la crise politique en Ukraine consécutive au renversement du Président Viktor Ianoukovitch. Lors du scrutin, dont les résultats ne sont pas reconnus par Kiev et ses partenaires occidentaux, plus de 96% des votants se sont prononcés en faveur de la réunification avec la Russie.

Lire aussi:

Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
Togo: surpris en train de profaner une tombe, un «féticheur» a été brûlé vif
Rencontre Biden-Poutine: «les Américains ont compris que leur politique russophobe était allée trop loin»
Tags:
informations, culture, centre, Guéorgui Mouradov, Viktor Ianoukovitch, Sébastopol, Amérique latine, Kiev, Europe, Asie, Afrique, Yalta, Chine, Pékin, Crimée, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook