Société
URL courte
2513126
S'abonner

La Cour suprême de Finlande a refusé de qualifier de viol le crime d’un jeune homme de 23 ans sur une enfant de 10 ans et a confirmé sa condamnation pour abus sexuel.

La Cour suprême de Finlande a refusé de revenir sur la décision d'un tribunal inférieur qui avait condamné Juusuf Muhamed Abbud, 23 ans, pour abus sexuel sur une fillette de 10 ans, ne concluant pas au viol «faute de preuve que la victime n'ait pas été consentante», relatent les médias.

Juusuf Muhamed Abbud a abusé sexuellement une fillette en 2016 dans la cour d'un immeuble dans la petite municipalité finlandaise de Pirkanmaa. Il était venu en Finlande en tant que demandeur d'asile.

Il a écopé de 3 ans de prison, alors que le procureur du district avait demandé qu'il soit reconnu coupable de viol et donc condamné à une peine de 10 ans de prison.

La cour d'appel du district est parvenue à la même conclusion que le tribunal de district de Pirkanmaa. Selon les juges, les preuves n'étaient pas suffisantes pour démontrer que la victime avait eu une relation sexuelle non consentie avec l'accusé. Le viol aggravé n'a ainsi pas été retenu par les juges.

De nombreux experts ont regretté qu'Abbud n'ait pas reçu une sanction plus sévère. Des députés du parlement ont exigé de durcir le code pénal pour que ce genre de crimes soit puni plus sévèrement à l'avenir.

Lire aussi:

Marine Le Pen dévoile le nom de son ministre de la Justice en cas de victoire en 2022
Un jeune homme tué à coups de couteau et de tesson de bouteille dans le métro de Lyon
Appelés pour des cris et des insultes provenant d’un appartement, les policiers découvrent une drôle de situation
Le nombre journalier de cas de Covid-19 en baisse en France mais toujours au-dessus de 10.000
Tags:
viol, enfants, justice, Finlande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook