Ecoutez Radio Sputnik
    Des policiers

    Un délinquant armé stoppé dans sa fuite par le croche-pied d’un retraité

    © REUTERS / Mike Stone
    Société
    URL courte
    7233

    La police de la ville de Columbus (État de l'Ohio, aux USA) a publié la vidéo d'une course-poursuite de ses hommes après un délinquant armé. Avec une fin pour le moins inattendue: alors que les agents s'apprêtaient à tirer sur le fugitif, un retraité l'a stoppé dans son élan par un... simple croche-pied.

    Les policiers de la ville de Columbus (État de l'Ohio) ont mis en ligne une vidéo où on les voit poursuivre un délinquant armé. Et alors que ce dernier semblait sortir vainqueur de la course, il a été soudainement arrêté par un retraité qui lui a fait un croc-en-jambe.

    «Merci, Bill, de nous avoir donné un petit coup de pied», ont écrit les policiers.

    Sur les images, ils courent derrière le délinquant et lui ordonnent de jeter son pistolet. L'homme armé était sur le point de semer les policiers quand il a croisé le chemin d'un retraité — celui que les policiers surnomment Bill — qui attendait sa petite-fille à la sortie de la bibliothèque.

    Évaluant instantanément la situation, le retraité a tendu la jambe pour faire au fugitif un croche-pied. Le délinquant a trébuché et est tombé, ce qui a permis aux policiers de l'arrêter. Le jeune homme de 18 ans avait sur lui un pistolet Glock chargé de 29 balles.

    Les policiers ont tenu à relever un détail important: non seulement Bill les a aidés à appréhender le jeune homme, mais il lui a sauvé la vie. En effet, les agents avaient l'intention de tirer sur lui.

    Le jeune homme, un repris de justice, a été arrêté et retournera prochainement derrière les barreaux.

    Lire aussi:

    L'attentat à New York
    Drame de Sarcelles, révélateur du désarroi de la police
    Best of 2017: après celui de Sarcelle, de «nouveaux drames» à prévoir?
    Tags:
    retraité, délinquance, course-poursuite, police, Glock, Ohio, Columbus, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik