Société
URL courte
7913
S'abonner

Déchirée entre critiques et éloges, l'initiative de la femme d'affaires germano-américaine Kristina Roth d'ouvrir une île réservée exclusivement à la gent féminine ne semble pas piétiner et l'initiatrice promet que cette espace sans testostérone sera inauguré dans les délais prévus.

Malgré une enquête en cours réalisée par le bureau du Défenseur des droits finlandais pour les questions d'égalité pour savoir si un endroit réservé exclusivement aux femmes constitue une discrimination illégale ou non, l'ouverture de l'île Supershe («Super elle») s'apprête à avoir lieu.

Affichée comme un «espace rajeunissant et sûr où les femmes peuvent réinventer elles-mêmes et leurs désirs», cette île au large de la côte de Raseborg, dans le sud de la Finlande, est présentée comme une station balnéaire de luxe sans testostérone. Selon le site de Supershe, l'île peut accueillir 10 femmes dans quatre cabines fraîchement rénovées.

La femme d'affaires germano-américaine Kristina Roth, qui a avancé l'initiative du projet, a rejeté les informations contradictoires selon lesquelles elle aurait abandonné son projet. Dans une interview accordée à la chaîne nationale finlandaise Yle, elle a affirmé que la station ouvrirait ses portes le 23 juin «comme prévu».

Alors que les femmes mettent toujours du rouge à lèvres une fois qu'un homme émerge, le but du projet Supershe est de permettre à la gente féminine de se concentrer sur elles-mêmes sans laisser les hormones jaillir, a-t-elle raconté dans une interview à The New York Post.

En même temps, Aija Valleala, du bureau du Défenseur des droits, a déclaré que son enquête sur la question de savoir si ce type d'entreprise était illégal ou non n'était pas encore terminée.

Ironiquement, l'idée d'un endroit destinée uniquement aux femmes est née grâce au mari de Kristina. Selon Yle, elle est tombée amoureuse du Finlandais Benny Smeds et ses parents, qui possèdent un chalet dans l'archipel voisin, l'ont informée que l'île voisine était à vendre.

Passer du temps dans un milieu «sans hommes» pourrait pourtant s'avérer coûteux, car Benny Smeds a mis un prix de départ pour une semaine de séjour à «plusieurs milliers d'euros». Le prix comprend cependant la nourriture, le service et même des programmes sur mesure.

Dans la ville de Raseborg, l'attitude envers l'ouverture de l'île de vacances réservée aux femmes est plutôt positive.

«C'est merveilleux qu'un concept complètement nouveau prenne corps», a déclaré à Yle la secrétaire au Tourisme de Raseborg, Martina Österberg.

Elle a également ajouté que les clientes pourraient devenir des «ambassadrices de Raseborg» en partageant leur expérience sur les médias sociaux et entre amis et connaissances.

Lire aussi:

Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
La une du Monde sur Beyrouth avec une illustration du caricaturiste Plantu provoque un tollé
Tags:
testostérone, entrepreneur, île, femmes, projet, Finlande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook