Société
URL courte
659
S'abonner

L’homme d’affaires russe Roman Abramovitch ne demanderait pas un visa britannique d’investisseur, relate The Sun. Mi-mai, les médias ont annoncé que le businessmen russe aurait des problèmes avec son visa UK mais qu’il aurait obtenu le visa israélienne.

Le businessman russe Roman Abramovitch a retiré sa demande de visa d'investusseur britannique. Selon The Sun, il a fait ça juste après avoir obtenu la citoyenneté israélienne.

Les informations sur une éventuelle immigration en Israël, dont l'homme d'affaire a obtenu la citoyenneté grâce à ses origines juives, ont commencé à circuler après que son visa au Royaume-Uni, où il vivait jusqu'à présent, n'a pas été renouvelé sur fond de l'aggravation des relations entre Moscou et Londres à cause de l'affaire Skripal.

Une source proche d'Abramovitch a toutefois expliqué à Sputnik que la Grande-Bretagne ne lui avait pas refusé le visa d'investisseur, expliquant qu'il s'agissait d'une procédure de prolongation ralenti.

Avec un passeport israélien Abramovitch pourrait résider au Royaume-Uni sans visa jusqu'à six mois par an, mais il n'aurait pas le droit d'y travailler.

En même temps, le club de football professionnel anglais Chelsea possédé par l'homme d'affaire depuis 2003, a annoncé le gel du projet de la construction d'un nouveau stade à Londres. Dans le message du club est indiqué que la raison de la suspension du projet est le «climat d'investissement défavorable».

Lire aussi:

«Un objet enfoncé dans le crâne»: violent meurtre de deux femmes à Paris
Kremlin: des agents de la CIA travaillent avec Navalny, lequel avait déjà reçu des consignes auparavant
Des journalistes du Monde touchés par un bombardement dans le Haut-Karabakh, deux d’entre eux sont blessés
Tags:
citoyenneté, visas, Roman Abramovitch, Londres, Israël, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook