Ecoutez Radio Sputnik
    Benedict Cumberbatch

    Le Sherlock britannique Cumberbatch sauve un livreur attaqué près de Baker Street

    © Photo. BBC
    Société
    URL courte
    4330

    L’acteur britannique Benedict Cumberbatch s’est de nouveau retrouvé au centre de l'attention des médias. Toutefois, cette fois-ci ce n’est point pour son talent artistique mais pour son courage. En effet, la star révélée par son rôle de Sherlock Holmes a empêché une attaque de cycliste par quatre agresseurs.

    Benedict Cumberbatch, acteur connu pour son rôle de Sherlock Holmes, n'est pas resté indifférent face à l'agression d'un livreur par quatre individus, dont il a été témoin. Se trouvant en compagnie de son épouse à l'intérieur d'un Uber, il est sorti du véhicule au milieu de la route pour intervenir, selon le quotidien britannique Daily Mirror

    Le chauffeur a ensuite raconté que l'acteur avait lancé: «laissez-le tranquille» et a ainsi détourné l'attention des malfaiteurs. Ils ont essayé de frapper Benedict Cumberbatch mais il a réussi à éviter les coups et a été rejoint par le chauffeur d'Uber. Les agresseurs ont fini par prendre la fuite.

    «C'est seulement à ce moment-là que j'ai reconnu Benedict. Et tout ça est devenu très surréaliste. Voici Sherlock Holmes qui affrontait quatre agresseurs juste au coin de Baker Street», a avoué le chauffeur au Daily Mirror.

    L'homme a ajouté que l'acteur avait agi comme un vrai superhéros.

    Benedict Cumberbatch insiste sur le fait qu'il n'est point un héros et explique qu'il a agi instinctivement.

    Selon le chauffeur, sans cette intervention de Cumberbatch, le cycliste aurait été grièvement blessé.

    Lire aussi:

    L’ubérisation de l’économie survivra-t-elle à UBER ?
    Prague: des chauffeurs de taxi bloquent les rues en signe de protestation contre Uber
    France: un chauffeur de camion attaqué par des migrants voulant rejoindre l'Angleterre
    Tags:
    super-héros, acteur, bagarre, sauvetage, attaque, Sherlock Holmes, Benedict Cumberbatch, Londres
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik