Société
URL courte
8126
S'abonner

Une école britannique interdit aux garçons de porter des shorts, en leur disant de porter des jupes à la place. Cela fait partie de la politique uniforme de genre adoptée par l'école, relatent les médias britanniques.

L'école britannique Chiltern Edge School, dans l'Oxfordshire, a indiqué aux adolescents qu'ils ne pouvaient pas porter de shorts à l'école s'ils ont trop chaud, mais qu'ils pouvaient en revanche mettre une jupe. Elle affirme que les shorts ne font pas partie de son nouvel uniforme et que les élèves doivent respecter les règles, qui stipulent que seuls les pantalons ou les jupes peuvent être portés, relate le Daily Mail.

Mais il a été notifié à un parent qui a tenu à s'informer plus en détail que la politique en matière d'uniforme était «neutre» et que si un garçon ne voulait pas porter de pantalon par temps chaud, il pouvait porter une jupe à la place. La mesure en question s'inscrit dans une tendance selon laquelle les écoles adoptent des politiques non sexistes pour aider les élèves transgenres à se sentir plus acceptés, explique le journal.

Cette école a récemment introduit une nouvelle politique d'uniforme, plus stricte, qui stipule que les élèves ne peuvent porter qu'un pantalon ou une jupe.

D'autres parents ont critiqué ce nouvel uniforme, qui a également introduit des blazers, car ils ne pensaient pas que les vêtements étaient appropriés pour les mois les plus chauds. Avec des températures qui devraient atteindre les 26°C cette semaine, les parents souhaitaient que leurs enfants se sentent bien par temps chauds.

Lire aussi:

Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Un policier roué de coups à Paris lors de la manifestation contre la loi Sécurité globale – vidéos
Un cambrioleur s'introduit dans une maison en pleine nuit, il est neutralisé par un père de famille
Le mystérieux «monolithe de métal» en plein désert américain a disparu
Tags:
vêtements, transgenre, uniformes, école, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook