Ecoutez Radio Sputnik
    Pluies torrentielles à Lausanne

    Un orage diluvien s'abat sur Lausanne qu'il transforme en rivières et cascades (images)

    © REUTERS / Denis Balibouse
    Société
    URL courte
    6810

    Un violent orage a frappé Lausanne dans la nuit de lundi à mardi, provoquant d'importantes inondations. En moins d'une heure, l'équivalent d'un demi-mois de juin de précipitations s'est déversé sur cette ville suisse.

    Lausanne a connu de fortes inondations suite aux pluies torrentielles qui se sont abattues dans la nuit de lundi à mardi.

    ​Selon MétéoSuisse, l'orage qui a provoqué un déluge a déversé en 10 minutes 41mm de pluie, un record pour le pays. C'est l'équivalent de la norme de 15 jours qui s'est abattu sur la ville en moins d'une heure et demie. L'orage était accompagné d'un vent violent dont la vitesse a atteint par endroits 79 km/h.

    Les services de secours ont effectué plus de 400 interventions, tandis que les radios faisaient état mardi matin d'arbres déracinés et d'embouteillages importants.

    Certaines rues se sont transformées en véritables torrents, tandis que les escaliers de la gare ont disparu sous une cascade, notamment en raison de la déclivité de la ville, car l'eau se déversait dans les pentes.

    Genève a également vécu dans la nuit de lundi à mardi un violent orage, qui n'a toutefois pas eu de conséquences sérieuses.

    ​MétéoSuisse a indiqué à la presse que de tels orages n'arrivaient que tous les 50 à 80 ans. Toutefois, compte tenu du changement climatique, il se peut que de nouveaux records soient enregistrés.

    Lire aussi:

    Des pluies diluviennes sur Paris et Nantes, 12 départements français en vigilance orange
    Attaques de l’espace: des dizaines d’orages magnétiques frapperaient la Terre en 2018
    La gare centrale de Lausanne évacuée suite à une alerte à la bombe
    Tags:
    embouteillage, orage, pluies torrentielles, météo, réchauffement climatique, inondation, Météo Suisse, Lausanne, Genève, Suisse
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik