Ecoutez Radio Sputnik
    Une jeune fille portant une robe

    Ramadan: une robe séduisante aurait coûté son poste à une animatrice de TV koweïtienne

    CC0 / Free-Photos
    Société
    URL courte
    16918

    Une présentatrice de télévision a été licenciée au Koweït pour avoir porté une «mauvaise» robe, comprendre qui ne conviendrait pas aux mœurs musulmanes. Selon des rumeurs, c’est un fonctionnaire de haut rang qui se tient derrière cette décision.

    La présentatrice de télévision koweïtienne Amal Al-Awadhi a été licenciée lors de la diffusion en direct de l'émission qu'elle animait. Selon le journal Metro, la raison était le mécontentement des spectateurs causé par sa toilette.

    ​Lors de l'émission, Amal a entendu les rédacteurs lui ordonner d'arrêter tout de suite la diffusion. La présentatrice de 29 ans a presqu'aussitôt été mise à pied. Plus tard, elle a expliqué sur Snapchat qu'elle n'avait violé aucune règle présente dans son contrat de travail.

    Il s'est avéré que le prétexte de son licenciement était l'indignation de plusieurs spectateurs causée par la robe de la star de la télévision. Selon eux, ce genre de vêtement ne doit pas être porté lors du mois du ramadan, sacré pour les musulmans. «Les présentateurs de télé doivent être modestes lors du ramadan», a-t-on ainsi pu lire sur Twitter.

    Selon des rumeurs, c'est un fonctionnaire de haut rang qui a été à l'origine du licenciement. La chaîne de télévision n'a pas officiellement confirmé cette hypothèse.

    Certains fans d'Amal Al-Awadhi ont essayé de prendre sa défense, en assurant que la femme était libre de porter ce qu'elle voulait. Mais l'employeur est resté sourd à leurs arguments.

    Lire aussi:

    Ramadan, mois sacré de prières et de jeûne
    Affaire Tariq Ramadan: soutiens et détracteurs, tous coupables!
    Une série d’attentats terroristes prévenue en Iran
    Tags:
    télévision, Amal Al-Awadhi, Koweït
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik