Société
URL courte
9416
S'abonner

Le conseil municipal de la ville ukrainienne de Ternopol recommandera aux magasins de ne pas vendre de sous-vêtements les jours de fête religieuse vu «le caractère obscène» de tels produits.

Le député ukrainien Vladimir Grinda a présenté devant le conseil municipal de Ternopol un code-cadre indicatif concernant la vente de sous-vêtements les jours de fête religieuse, relate l'agence de presse ukrainienne UNIAN.

Cette initiative a été approuvée par 25 des 40 députés, alors que 15 d'entre eux se sont abstenus.

De son propre aveu, M.Grinda a été témoin d'une vente de culottes lors d'une fête religieuse au marché local situé dans la rue du 15 avril.

Le député est persuadé que cette pratique est inacceptable sur le plan éthique, si bien qu'il a proposé d'«interdite toute vente de sous-vêtements lors de la Pentecôte, de Pâques et de Noël».

Le maire de la ville, Sergueï Nadal, a reformulé cette proposition en la remplaçant par «une recommandation à l'adresse des établissements commerciaux concernant la vente de sous-vêtements les jours de fête religieuse». 

Lire aussi:

Plus de 15.000 nouveaux cas de Covid-19 dénombrés en France en 24 heures
Voici ce que l’on risque en publiant son QR Code de vaccination sur Internet
«Nous n'avons jamais eu de problèmes avec nos voisins»: deux adolescents brûlés au cocktail Molotov à Jaffa
Le risque d'une guerre à grande échelle avec la Palestine évalué par l'ambassadeur d’Israël en Russie
Tags:
culottes, lingerie, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook