Société
URL courte
8614
S'abonner

La nouvelle robe à fleurs de Meghan Markle a fait le buzz sur les réseaux sociaux, certains internautes la comparant à une couette en duvet, tandis que d’autres ont su apprécier le nouveau look de l’épouse royale.

Meghan Markle, qui assistait avec son mari, le prince Harry, au mariage de Celia McCorquodale, nièce de la princesse Diana, a fait un tollé sur les réseaux sociaux en raison de sa nouvelle robe à fleurs, relate le tabloïde The Sun.

Il s'agit d'une robe de cocktail à manches longues créée par Oscar De La Renta, qui a également confectionné la robe de la mère de Meghan à l'occasion du mariage de cette dernière.

Comme à leur habitude, les internautes n'ont pas tardé à remettre en question le style de Meghan, en affirmant entre autres que la robe serait mal ajustée.

Un internaute l'a comparée à une couette en duvet.

«Est-ce que Meghan Markle va bien? Pourquoi se noie-t-elle donc sans cesse dans ses tenues?», a ajouté une autre.

 Certains ont même comparé sa robe à une éponge de bain, en écrivant: «J'ai plusieurs chapeaux similaires dans ma salle de bain».

«Je suppose qu'on ne peut pas être impeccable tout le temps», a souligné un internaute.

Mais une internaute a plaidé pour l'ancienne actrice en postant: «J'aime son style».

«Oh, vous êtes une jeune femme magnifique»

Le mariage du prince Harry et de Meghan Markle a eu lieu le 19 mai 2018 au château de Windsor, à l'ouest de Londres. La fiancée du prince Harry est une actrice américaine née à Los Angeles. Elle est l'une des vedettes de la série télévisée «Suits: avocats sur mesure» depuis 2011.

Lire aussi:

Une boulette de BFM TV fait voir rouge à Jean-Luc Mélenchon
Une photo de nouveaux élus faisant des doigts d’honneur déclenche un scandale dans l'Oise
Assassinat du Président algérien Boudiaf: «la prophétie» qui contredit la thèse officielle
Ce légume est le plus utile pour la santé, affirme un docteur russe
Tags:
toile, robe, Meghan Markle, prince Harry, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook