Société
URL courte
41810
S'abonner

Les États-Unis connaissent une diminution de la population blanche, pour la première fois depuis des siècles, constate le Bureau du recensement des États-Unis. La raison? Le vieillissement de la population et la diminution de l’immigration européenne.

Le nombre de Blancs non-hispaniques aux États-Unis a diminué pour la première fois dans l'histoire de cette nation entre 2015 et 2016, selon de nouveaux chiffres publiés jeudi par le Bureau du recensement des États-Unis, relate The Hill.

Les données montrent que la population blanche vieillit rapidement, car les Américains retardent leur décision de fonder une famille et que le flux d'immigrants étrangers en provenance des pays européens diminue. Dans le même temps, les populations minoritaires croissent beaucoup plus vite, ce qui accélère un changement démographique qui dure depuis des décennies.

La population hispanique a continué de croître, atteignant 58,9 millions au milieu de 2017, en hausse de 2,1% par rapport à l'année précédente. Le nombre d'Afro-Américains a augmenté de 1,2% à 47,4 millions, et l'on compte 22,2 millions de personnes d'origine asiatique aux États-Unis, en hausse de 3,1% par rapport à l'année dernière.

 

Lire aussi:

Tensions dans le centre de Marseille où la police tente de disperser les manifestants - vidéos
Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Un homme de 75 ans en sang: les policiers de Buffalo démissionnent par solidarité avec leurs deux collègues suspendus
Tags:
Blancs, population, démographie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook