Ecoutez Radio Sputnik
    Une carte montrant la Crimée comme une partie de la Russie

    Bloomberg: vers un nouveau statut de la Crimée?

    © Sputnik . Andrey Iglov
    Société
    URL courte
    192610

    Bloomberg a laissé l'Ukraine sans la Crimée, que Kiev revendique toujours. Ainsi, l'agence a publié une carte sur laquelle la péninsule n'appartient ni à la Russie ni à l'Ukraine.

    La question, très délicate pour l'Occident, de l'appartenance de la Crimée a été élégamment contournée par Bloomberg. Sur la carte publiée par l'agence, la péninsule ne semble appartenir à personne.

    Par leur carte avec une Crimée neutre, Bloomberg a illustré un article consacré à l'économie des pays émergents où des élections se tiendront prochainement. Sur la carte, l'Ukraine est représentée en jaune (un pays en attente d'élections) et la Russie en gris foncé (un pays où les élections se sont tenues). Quant à la Crimée, elle a une coloration gris clair. L'agence semble dire que la Crimée n'est peut-être pas encore russe puisqu'elle a une teinte plus claire, mais n'est sûrement pas ukrainienne, la couleur étant totalement différente.

    Deux chaînes de télévision ukrainiennes avaient déjà précédemment privé l'Ukraine de la Crimée, tandis qu'un calendrier paru dans le pays à l'occasion du Mondial 2018 en Russie présentait la Crimée comme russe.

    Par ailleurs, une carte pour les écoles qui montrait la Crimée comme partie intégrante de la Russie avait été retirée en janvier dernier en République tchèque.

    La solution sans doute la plus originale de régler le problème revient à une chaîne TV ukrainienne qui a littéralement «noyé» la presqu'île dans les eaux de la mer Noire.

    Quant à Donald Trump, il n'a plus de doutes sur le sujet. Le 14 juin, le portail BuzzFeed News a annoncé, se référant à ses sources diplomatiques, que le Président américain aurait dit aux dirigeants du G7 que la Crimée était russe parce que tous ses habitants parlaient russe.

    La Crimée et la ville de Sébastopol sont redevenues russes à l'issue d'un référendum tenu en mars 2014. Lors du scrutin, 96,77% des votants de Crimée et 95,6% des habitants de Sébastopol se sont prononcés en faveur de la réunification avec la Russie.

    Lire aussi:

    Bloomberg cède à Kiev et efface la carte représentant une «Crimée neutre»
    Des politiciens ukrainiens se rendent-ils secrètement en Crimée?
    Pour ce journal polonais, la Crimée est bel et bien un territoire russe
    Tags:
    appartenance à la Russie, pays émergents, réunification, élections, Mondial 2018, BuzzFeed News, G7, Bloomberg, Donald Trump, mer Noire, Sébastopol, République tchèque, Crimée, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik