Ecoutez Radio Sputnik
    Mariage indien

    Ce fiancé suit le conseil de son futur beau-père... en tentant de mettre fin à ses jours

    CC0 / SwadihinManov
    Société
    URL courte
    0 18

    L'histoire ressemble à celle de Roméo et Juliette, se déroulant cette fois-ci en Inde: faute de pouvoir s'unir à sa bien-aimée, un homme a décidé de mettre fin à ses jours.

    En Inde, un homme a été hospitalisé après avoir suivi les conseils de son futur beau-père, qui lui avait promis de bénir leur mariage si le fiancé réussissait à survivre à sa tetative de se donner la mort, annonce le journal The Hindustan Times.

    Atul Lokhande était dans une relation avec sa fiancée depuis 13 ans. Le père de cette dernière était contre leur mariage et leur a opposé son refus. Le jeune homme a commencé à menacer son futur beau-père, mais cela a déplu à sa fiancée, qui a cessé de répondre aux appels téléphoniques de son bien-aimé.

    Au bout d'un certain temps, Lokhande a fait une deuxième demande en mariage. Le père de sa fiancée lui a alors proposé de mettre fin à ses jours pour prouver son amour. Il a promis de ne pas s'opposer à leur mariage si Lokhande survivait. Dans le cas contraire, l'homme pouvait se marier à sa fille après sa réincarnation.

    L'Indien a décidé de suivre le conseil de son futur beau-père et a écrit une lettre annonçant que sa vie n'avait pas de sens sans sa bien-aimée et demandant de ne pas rendre coupable cette dernière.

    Il a été hospitalisé à Bangalore, où les médecins ont constaté que son cerveau était mort, lui permettant tout de même de rester à l'état végétal.

    Peu après, les autorités ont fait déménager la famille de la fiancée dans un endroit sûr. La police a ouvert une enquête, n'ayant arrêté personne pour le moment.

    Lire aussi:

    Les horreurs des demoiselles d'honneur révélées
    Au Brésil, un hélicoptère transportant une mariée chute juste avant la cérémonie
    Un Britannique demande sa fiancée en mariage, pensant que leur avion allait s'écraser
    Tags:
    mariage, suicide, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik