Ecoutez Radio Sputnik
    Meghan Markle

    Quand les regards sont fixés sur un soutien-gorge «mal choisi» de Meghan Markle (photos)

    © AP Photo / Matt Dunham
    Société
    URL courte
    21338

    Le prince Harry, duc de Sussex et sa femme Meghan Markle, duchesse de Sussex, ont rencontré le Président Irlandais Michael D. Higgins à Dublin, le 11 juillet 2018. Pourtant, les regards des fans du jeune couple se sont dirigés vers un soutien-gorge de Meghan, «mal choisi», selon eux.

    Arrivée pour sa première visite officielle en Irlande avec le prince Harry, Meghan Markle avait opté pour une robe gris taupe à col bateau signée Roland Mouret pour rencontrer le Président irlandais Michael D. Higgins. Pourtant, l'attention des fans a été attirée par les contours de son soutien-gorge, qui selon eux, était mal choisis, rapporte The Sun.

    Les utilisateurs de Twitter ont publié sue le réseau social plusieurs messages outrés à ce propos.

    «Le soutien-gorge est mal choisi. La couleur est peu attrayante. Je suis désolé, Megan, mais c'est un échec à la mode», ont critiqué certains.

    «Elle a besoin d'aide dans le magasin de sous-vêtements», ont avancé d'autres.

    «Est-ce la famille royale? Ne pouvez-vous pas trouvé un stagiaire d'un collège des arts au Royaume-Uni pour qu'il soit styliste personnel, même gratuitement? Essayez plus!».

    Le comportement de Meghan Markle ainsi que sa façon de parler et de s'habiller sont passés à la loupe depuis que la jeune femme s'est mariée avec le prince Harry. Sa façon de se coiffer n'échappe pas à la règle. Et selon The Sun, la duchesse de Sussex commence à présenter au public son propre style, tout en l'adaptant aux traditions de la Cour.

    Lire aussi:

    Meghan Markle dévoile son soutien-gorge… accidentellement (photo)
    La seule couleur que Meghan Markle n’aurait pas le droit de porter dévoilée (photos)
    «Ce serait plus facile si j’étais mort»: le père de Meghan Markle rompt le silence
    Tags:
    prince Harry, Meghan Markle, Irlande
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik