Ecoutez Radio Sputnik
    Pièces d'or du Whydah Gally

    Les plus grands trésors d'épaves jamais découverts

    CC BY 2.0 / Wikipedia
    Société
    URL courte
    Ivan Dubrovin
    2200

    Difficile de dire combien de milliers de tonnes d'or, d'argent et de pierres précieuses gisent toujours au fond des océans compte tenu du nombre de navires coulés avec des trésors. Parfois, les chercheurs ont la chance de les découvrir et de les remonter à la surface. Voici leurs réussites les plus connues.

    Même si des spécialistes russes mettent en doute les affirmations des chercheurs de trésors sud-coréens que l'épave du croiseur russe Dmitri Donskoï, récemment découvert près de leurs pays, contient de l'or évalué à quelque 133 milliards de dollars, cela ne change pas le fait que les profondeurs maritimes à travers le monde cachent des trésors qui dépassent toutes les attentes. Les trésors déjà découverts en sont la preuve la plus convaincante.

    Nuestra Senora de las Mercedes

    En 2007, l'entreprise américaine Odyssey Marine Exploration a annoncé avoir découvert à 160 kilomètres au large de Gibraltar plus de 500.000 pièces d'argent pesant plus de 15 tonnes ainsi que des centaines de pièces d'or et d'autres objets précieux. Bien que l'entreprise ait prétendu qu'il s'agissait de l'épave du navire Black Swan trouvé dans les eaux territoriales internationales, l'Espagne a réussi à prouver que les trésors se trouvaient à bord de la frégate espagnole Nuestra Senora de las Mercedes, coulée par les Britanniques le 4 octobre 1804 durant la bataille de Cape Sante Maria.

    Dans une longue bataille judiciaire, les autorités américaines ont soutenu Madrid et ont obligé l'entreprise à rendre au pays ces trésors colossaux estimés à 384 millions d'euros.

    Naufrage du Mercedes par Francis Sartorius
    CC0 / Wikipedia
    Naufrage du Mercedes par Francis Sartorius

    Nuestra Senora de Atocha

    Le chercheur de trésor américain Mel Fisher a consacré plus de 11 ans de sa vie à essayer de retrouver le galion espagnol Nuestra Senora de Atocha coulé lors d'une tempête en 1622 près de la Floride. Ses efforts ont été finalement récompensés en juillet 1985 lorsqu'il a trouvé l'épave du navire avec une cargaison importante d'or et d'argent.

    Au total, le chercheur a réussi à remonter à la surface plus de 200 lingots d'or et 1.100 lingots d'argent, près de 150.000 pièces d'argent et plus de 3.200 émeraudes. Bien que les trésors retrouvés soient estimés à plus de 400 millions de dollars, des chercheurs estiment qu'une partie de la cargaison gît toujours au fond de l'océan.

    Canon du Nuestra Senora de Atocha
    Canon du Nuestra Senora de Atocha

    Whydah Gally

    En 1982, l'archéologue sous-marin américain Barry Clifford a fait une découverte sensationnelle. À plusieurs centaines de mètres du cap Cod, au large de l'État du Massachusetts, seulement à une profondeur de 4,5 mètres, il a trouvé l'épave du navire Whydah Gally du célèbre pirate Samuel «Black Sam» Bellamy.

    Après avoir attaqué lors de sa courte carrière plus de cinquante navires, Black Sam a réuni à bord du Whydah d'énormes richesses. En plusieurs années d'étude du site, l'équipe de Clifford a remonté à la surface plus de 200.000 objets de valeur, dont 12.000 pièces d'or, sans compter des armes, du mobilier et d'autres pièces historiques.

    Maquette du Whydah Gally
    Maquette du Whydah Gally

    HMS Edinburgh

    Le 30 avril 1942, un sous-marin allemand a torpillé le croiseur léger HMS Edinburgh qui faisait route du port russe de Mourmansk vers l'Angleterre. Le navire portait à son bord 465 lingots d'or que les Soviétiques devaient payer aux alliés dans le cadre du programme Lend-Lease pour leur aide militaire. Gravement endommagé, le navire restait à flot, cependant pour que les ennemis ne récupèrent pas la cargaison, il a été coulé sur ordre du contre-amiral britannique Bonham Carter.

    Après des années de recherche, le navire a été retrouvé en 1980 à 400 kilomètres au nord-est de la baie de Kola, en mer de Barents, gisant à une profondeur de 245 mètres. Le 7 octobre 1981, 431 des 465 lingots ont été récupérés. Au moment de l'opération, le trésor remonté à la surface était estimé à 40.000.000 livres sterling (près de 70 millions d'euros d'aujourd'hui).

    Naufrage de l'Edimbourg
    CC0 / Wikipedia
    Naufrage de l'Edimbourg

    Lire aussi:

    Une startup sud-coréenne n’entendrait pas céder à la Russie les droits au Dmitri Donskoï
    Ces trésors anciens qu’il est encore possible de découvrir au XXIe siècle
    Une pièce de monnaie unique d’une valeur de 16.000 euros retrouvée en Russie
    Tags:
    trésor, Espagne, URSS, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik