Ecoutez Radio Sputnik
    marijuana

    Les buralistes veulent obtenir l’exclusivité de la vente de cannabis… une fois légalisée

    CC0 / Wild0ne
    Société
    URL courte
    Mike Beuve
    7510

    Les buralistes français veulent obtenir l’exclusivité de la vente de cannabis lorsqu’elle aura été légalisée. 700.000 personnes fument quotidiennement de l’herbe et la vente de marijuana permettrait notamment de compenser le recul des ventes de cigarettes. Fausse bonne idée? Sputnik a posé la question à plusieurs Français.

    Et si les buralistes se mettaient à vendre du cannabis? C'est l'idée avancée par le président de la Confédération des buralistes, Philippe Coy, si la vente de cette drogue était légalisée. «Nous sommes pour le cannabis récréatif s'il est réglementé. Et nous sommes prêts à en commercialiser dans nos bureaux de tabac» explique Philippe Coy au Parisien. D'ailleurs ce dernier espère en obtenir l'exclusivité: «si le CBD et plus largement le cannabis sont autorisés, on veut être présent sur ce marché. On demande même l'exclusivité. On est dans un plan de transformation, car les ventes de cigarettes sont amenées à baisser. Il faut donc saisir toutes les opportunités de générer de l'économie.»

    En effet, avec un recul de 1,48% des ventes de cigarettes en 2017 et les 700.000 fumeurs qui déclarent fumer du cannabis quotidiennement (chiffre de l'Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies), la marijuana pourrait permettre aux 25.000 buralistes français de compenser les pertes liées à la vente de tabac. Néanmoins, les Français sont-ils prêts à une telle révolution? Sputnik est allé leur poser la question.

    Lire aussi:

    Dans cet État, on peut acheter du cannabis sans avoir de problèmes avec la police
    À l’approche de la légalisation du cannabis, un poste «de rêve» apparaît au Canada
    Contravention pour usage de cannabis: «on restera hors-la-loi, on connaît les risques»
    Tags:
    légalisation, cannabis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik