Société
URL courte
18828
S'abonner

L’actrice russe Anna Semenovich, connue entre autres pour ses formes distinguées, s’est retrouvée sur la liste des «ennemis» potentiels de l’Ukraine sur le site Mirotvorets à cause d’un maillot ironique avec l’inscription «Sanctions? Ne faites pas rire mes Iskander» et en raison de ses visites en Crimée et dans le Donbass.

La chanteuse russe et ancienne patineuse artistique Anna Semenovich s'est vue inscrite sur la base de données du site ukrainien Mirotvorets (Pacificateur), qui recense tous les «ennemis» potentiels de l'Ukraine et de son indépendance.

Le site, mettant en garde contre les personnes les plus dangereuses pour la souveraineté de l'Ukraine, précise notamment que la femme a été ajoutée sur cette liste à cause de la «violation délibérée de la frontière de l'Ukraine dans le but de s'introduire» en Crimée. En outre, cette dangereuse chanteuse a «délibérément violé la frontière de l'Ukraine pour s'infiltrer» dans le Donbass où elle avait participé à des concerts.

 

De plus, les services de sécurité ukrainiens ont été vexés par cette photo ironique montrant Anna Semenovich portant un maillot avec l'inscription «Sanctions? Ne faites pas rire mes Iskander». C'est notamment ce cliché qu'ont choisi les modérateurs du site ukrainien pour illustrer cette nouvelle persona non grata.

​Le site ukrainien Mirotvorets (Pacificateur), affirme lutter contre les «ennemis de l'Ukraine» représentant un danger potentiel pour le pays. Par exemple, l'acteur français Samy Naceri et le chanteur français Mourad Bouraoui figurent également sur cette liste noire autrement appelée «Purgatoire», les accusant d'avoir visité la Crimée.

 

Lire aussi:

La visite d’Emmanuel Macron en Seine-Saint-Denis provoque des attroupements en plein confinement – vidéo
Pandémie, en continu: plus de 750.000 cas recensés en Europe
Elle met des œufs au micro-ondes, ce qui l'envoie pour trois semaines à l'hôpital
Quel est le secret de ces trois départements où aucune mort du Covid-19 n’a été recensée?
Tags:
liste, acteur, menaces, ennemis, interdiction, sécurité, Crimée, Kiev, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook