Ecoutez Radio Sputnik
    Une piscine (image d'illustration)

    Harcelées sexuellement dans une piscine, elles sont accusées d'indécence (vidéo)

    CC0 / Free-Photos
    Société
    URL courte
    12519

    Deux jeunes femmes qui ont été victimes de harcèlement sexuel dans une piscine d'un parc aquatique au Bahreïn en ont été elles-mêmes accusées d'être responsables car, selon l'établissement, elles n'ont pas évalué les risques d'une baignade avec des hommes célibataires.

    Le parc aquatique Lost Paradise of Dilmun Water Park, situé dans le sud du Bahreïn, n'a offert à deux femmes que du négatif. Dans une vidéo partagée par des milliers d'internautes, il est possible de voir une dizaine d'hommes les encercler au milieu d'une piscine, les toucher à plusieurs reprises et leur faire des remarques sur leurs bikinis.

    Il est difficile de dire combien de temps cela a continué. La vidéo qui dure 10 secondes ne montre pas les premiers moments. Quoiqu'il en soit, non sans peine, les victimes ont réussi à quitter les lieux.

    Bien que les images, datant du 3 août, soient assez éloquentes, un responsable du parc aquatique s'est empressé d'en accuser les femmes, qui, selon lui, avaient «clairement choisi de se baigner dans une piscine fréquentée par des célibataires» et s'étaient ainsi mises «dans une situation risquée» malgré l'avertissement de «ne pas fréquenter les piscines bondées», écrit le site d'actualité Mashable.

    Il est à noter que la vidéo a divisé les internautes. Ainsi, de nombreux internautes bahreïniens ont été indignés par le comportement des hommes et ont appelé les autorités à ne pas laisser cet acte impuni. D'autres, au contraire, estiment que par leur tenue indécente les femmes ont provoqué les hommes.

    Quant aux victimes, elles n'ont pas déposé plainte tandis que leurs agresseurs ont seulement reçu un avertissement après une enquête.

    Lire aussi:

    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    L'acte 28 se poursuit place de la République à Paris avec des gaz lacrymogènes
    Tags:
    femme, harcèlement sexuel, piscine, Bahreïn
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik