Ecoutez Radio Sputnik
    Meghan Markle et le prince Harry

    Cette tradition royale que Meghan Markle ne peut arrêter

    © AP Photo /
    Société
    URL courte
    470
    S'abonner

    Si Meghan Markle, militante des droits des animaux, a réussi à faire promettre à son mari de ne plus jamais prendre un fusil, elle n’aura pas été capable de s’opposer aux traditions royales du château de Balmoral, où la chasse est sacrée et ne sera pas délaissée.

    Meghan Markle, connue pour son opposition à la chasse et pour être une amie des animaux, a dû avec son mari rendre visite à la reine au château de Balmoral qui est entouré par une tradition de chasse désapprouvée par la duchesse de Sussex. 

    Une tradition royale de la chasse est entretenue aux alentours du château de Balmoral, la résidence d'été de la reine Élisabeth II située en Écosse, depuis très longtemps. Et si Meghan Markle a réussi à faire promettre à son mari, le prince Harry, de ne plus jamais tuer un animal et donc de ne pas participer à la chasse royale, elle n'est pas capable de mette fin aux traditions datant de plusieurs siècles, relate le magazine américaine People.

    «Le Boxing Day [une journée consacré à la chasse, ndlr] a toujours été un problème. Meghan est une militante des droits des animaux et elle n'approuve pas la chasse sous toutes ses formes», a confié une source proche du couple au quotidien britannique The Sun.

    Malgré le fait que le prince Harry ne prendra plus un fusil pour chasser un faisan ou un cerf, la chasse royale aura lieu comme toujours aux alentours de cette résidence de la reine, et Meghan Markle devra accepter le fait que dans les forêts entourant le château de Balmoral, où elle se repose avec son mari, les autres membres de la famille royale chasseront.

    Tags:
    château, reine, chasse, famille royale, traditions, prince Harry, Meghan Markle, Ecosse
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik