Ecoutez Radio Sputnik
    Le maillet du juge

    Une musulmane qui a refusé de serrer la main à l’embauche obtient gain de cause

    CC0 / Pixabay
    Société
    URL courte
    281229

    Une jeune Suédoise musulmane a obtenu gain de cause en justice après avoir refusé, lors d'un entretien d'embauche, de serrer la main à celui qu'elle espérait être son futur employeur.

    En 2016, venue passer un entretien au sujet d'un poste de traducteur qu'elle voulait occuper à Uppsala, Farah Alhajeh, une Suédoise de 24 ans, a refusé, invoquant des raisons religieuses, de serrer la main que lui avait tendue le recruteur, a relaté SVT Nyheter. Elle l'a salué en posant sa propre main sur son cœur, comme le veut la tradition musulmane. Or, l'employeur a déclaré qu'il insistait sur une poignée de main ou qu'il mettait fin à l'entretien tout de suite.

    Farah Alhajeh a alors saisi le tribunal pour discrimination.

    La justice a donné raison à la jeune femme affirmant qu'elle avait été victime de discrimination religieuse et statué qu'elle avait été privée de toute chance de faire ses preuves. L'entreprise où Farah Alhajeh souhaitait travailler a été condamnée à lui verser 40.000 couronnes suédoises (environ 3.800 euros) d'amende.

    Lire aussi:

    Une attaque de radicaux fait plus de 20 morts en Afghanistan
    Macron l'Inconstant
    Dopage: des hackers dévoilent l'hypocrisie du monde du sport
    Tags:
    poignée de main, discrimination, amende, musulmans, justice, Uppsala, Suède
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik