Ecoutez Radio Sputnik
    Le maillet du juge

    Une musulmane qui a refusé de serrer la main à l’embauche obtient gain de cause

    CC0 / Pixabay
    Société
    URL courte
    281229

    Une jeune Suédoise musulmane a obtenu gain de cause en justice après avoir refusé, lors d'un entretien d'embauche, de serrer la main à celui qu'elle espérait être son futur employeur.

    En 2016, venue passer un entretien au sujet d'un poste de traducteur qu'elle voulait occuper à Uppsala, Farah Alhajeh, une Suédoise de 24 ans, a refusé, invoquant des raisons religieuses, de serrer la main que lui avait tendue le recruteur, a relaté SVT Nyheter. Elle l'a salué en posant sa propre main sur son cœur, comme le veut la tradition musulmane. Or, l'employeur a déclaré qu'il insistait sur une poignée de main ou qu'il mettait fin à l'entretien tout de suite.

    Farah Alhajeh a alors saisi le tribunal pour discrimination.

    La justice a donné raison à la jeune femme affirmant qu'elle avait été victime de discrimination religieuse et statué qu'elle avait été privée de toute chance de faire ses preuves. L'entreprise où Farah Alhajeh souhaitait travailler a été condamnée à lui verser 40.000 couronnes suédoises (environ 3.800 euros) d'amende.

    Lire aussi:

    Trump met fin à la guerre commerciale, le Canada reste méfiant
    Deux surveillants pénitentiaires poignardés dans une prison française, l’un gravement
    Intervention du RAID dans un hôpital de Bobigny en raison de la présence d’une femme armée
    Tags:
    poignée de main, discrimination, amende, musulmans, justice, Uppsala, Suède
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik