Ecoutez Radio Sputnik
    Nadia Murad

    L’ancienne esclave sexuelle de Daech Nadia Murad s’est mariée

    © AFP 2018 FREDERICK FLORIN
    Société
    URL courte
    1212

    Ils se sont retrouvés «tout en menant un énorme combat»: la jeune Yézidie Nadia Murad, ancienne esclave sexuelle de terroristes de Daech* et ambassadrice de bonne volonté de l’Onu, a épousé Abid Shamdeen, lui aussi réfugié yézidi et militant des droits de l’Homme.

    Nadia Murad ne pourra certainement jamais oublier les longs mois de son esclavage sexuel par des membres de Daech* et le meurtre de tous les membres de sa famille. Mais, son avenir sera certainement heureux. 

    Ambassadrice de bonne volonté de l'Onu depuis 2016 et militante active pour les droits de son peuple, la jeune Yézidie de 25 ans s'est mariée. L'élu de son cœur Abid Shamdeen, qui, tout comme elle, est un réfugié yézidi et un militant des droits de l'Homme.

    Nadia a annoncé l'événement important de sa vie sur son compte Twitter et l'a accompagnée de la publication d'une photo prise à ses noces:

    «Hier était un jour particulier pour Abid et moi. Nous sommes reconnaissants et touchés par tous les vœux et manifestations de soutien de la part de notre famille et nos amis. La bataille de notre peuple nous a réunis et nous poursuivrons ce chemin ensemble. Merci à tous pour votre soutien!»

    «Nous nous sommes rencontrés à un moment très dur de nos vies mais nous avons réussi à trouver l'amour tout en menant un énorme combat», a écrit à son tour son époux Abid.

    Nadia Murad est devenue esclave sexuelle en 2014 et son calvaire a duré trois longs mois. Elle a été revendue à plusieurs reprises et les terroristes de Daech* ont tué toute sa famille, une réalité courante pour les Yézidis de la région.

    La jeune femme a été élue ambassadrice de bonne volonté de l'Onu en septembre 2016. Elle milite pour que les persécutions commises en 2014 contre les Yézidis soient considérées comme un génocide.

    Lire aussi:

    Un Yézidi raconte comment il a réussi à libérer sa femme de l’esclavage sexuel
    Trois ans sous le joug de Daech: jour de deuil pour les Yézidies (photos)
    Sur les traces de Daech: les charniers de Yézidis en Irak
    Tags:
    Yazidis, esclavage sexuel, Nadia Murad Basee Taha, Kurdistan, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik