Société
URL courte
10415
S'abonner

Les enfants d'un jardin d'enfants indonésien, habillés en costumes façon Daech* et portant des fusils factices lors d'un défilé de la fête de l'indépendance, ont fait le malheur sur les réseaux sociaux. Les organisateurs de l’événement ont dû présenter leurs excuses devant les citoyens outrés.

Cette vidéo, prise lors d'un défilé de la fête de l'indépendance en Indonésie et montrant des filles en niqabs noirs avec des fusils factices en carton, a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux.

Hartatik, le directeur du jardin d'enfants où se rendent les petites filles, n'a pas eu d'autre choix que de présenter ses excuses, insistant sur le fait qu'il ne cherchait pas à «inculquer la violence aux enfants», mais voulait juste mettre en avant «la lutte du prophète pour renforcer la foi et la dévotion à l'égard d'Allah».

D'après lui, le jardin d'enfants avait opté pour cette tenue controversée pour économiser de l'argent en utilisant les objets de fortune qu'il avait à sa disposition.

Lors d'une conférence de presse convoquée par la suite pour faire la lumière sur l'incident, le commandant militaire de Probolinggo, le lieutenant-colonel Kav Depri Rio Saransi, a expliqué que l'intention était simplement de sensibiliser les enfants à la «lutte que mène l'islam», lutte qui n'est pas radicale par essence.

«Il n'y a rien de radical. J'insiste sur le fait que rien ne permet d'affirmer qu'une quelconque activité radicale aurait été mise en avant», a-t-il souligné.

Le président du parlement indonésien a toutefois condamné l'initiative, la qualifiant de «spectacle inapproprié» qui pourrait «nuire aux enfants».

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Un golden retriever joue avec des poussins qui le prennent pour leur mère – vidéo
La «cotte BAC» ne pourra plus être portée par les policiers qui n’en font pas partie, a ordonné la préfecture
Le nouveau maire RN de Perpignan augmente sa propre indemnité dès le premier conseil municipal
Tags:
islam, niqab, fille, Daech, Indonésie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook