Ecoutez Radio Sputnik
    Requin

    Un requin blanc de 5 m passe à portée de main d'un photographe sous-marin (vidéo)

    CC BY 2.0 / Elias Levy / Great White Shark
    Société
    URL courte
    0 61
    S'abonner

    Ce photographe a vécu une expérience à couper le souffle: il a croisé un grand requin blanc d'environ 5 mètres de long au large des côtes du Massachusetts où il espérait faire une bonne image. Et il est sorti sain et sauf de sa rencontre avec le squale.

    Il ne s'attendait sans doute pas à un telle rencontre lorsqu'il a plongé dans la réserve naturelle marine de Stellwagen Bank. Cette semaine, Keith Ellenbogen, spécialiste en photographie sous-marine, a vu de tout près… un requin blanc de quelque 5 mètres de long au large des côtes du Massachusetts.

    Il était en train de filmer la vie marine pour l'Administration nationale océanique et atmosphérique. Initialement, le champ de sa caméra était focalisé sur une baleine à bosse à proximité de laquelle il se trouvait. Soudain, il a aperçu une ombre s'approcher de lui.

    Keith s'est tourné vers la source de l'ombre et a capturé le passage, seulement à quelques centimètres de sa caméra, d'une grande créature en laquelle il a ensuite reconnu un requin blanc.

    «J'étais si près, à portée de main du requin et nous avons établi un contact visuel très fort», a raconté à The WBZ Boston le photographe, toujours sous le coup de l'émotion. «Nous sommes passés l'un devant l'autre en parfaite harmonie».

    La vidéo de cette entrevue sous-marine a été énormément appréciée par les admirateurs de requins. «Les humains sont amis, pas de la nourriture! Quelle expérience merveilleuse!», se sont-ils accordés.

    Les grands requins blancs peuvent mesurer jusqu'à 6 mètres de long et peser jusqu'à 2,5 tonnes, ce qui en fait les plus gros poissons prédateurs de la mer, selon le National Geographic.

     

    Tags:
    baleine à bosse, photographe, vidéo, requins, océan, Massachusetts, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik