Ecoutez Radio Sputnik
    La compagnie aérienne Lufthansa

    «Il voulait terroriser»: un ex-boxeur français réussit seul à calmer un passager violent

    © AFP 2019 CHRISTOF STACHE
    Société
    URL courte
    12460
    S'abonner

    Rentrant vendredi soir de vacances, Tarik Sahibeddine, ancien boxeur âgé de 46 ans, a réussi à maîtriser un jeune homme qui menaçait de détourner un avion effectuant la liaison entre Munich et Paris. «Je ne vais pas parler de terroriste, mais il cherchait à terroriser, à impressionner», a-t-il expliqué.

    L'ex-boxeur français Tarik Sahibeddine a dit avoir retrouvé les sensations d'après-match, notamment l'adrénaline qui envahit le corps lorsque, rentrant vendredi soir de vacances avec sa femme, il a dû maîtriser sur un vol Munich-Paris un jeune homme qui menaçait de détourner l'avion. Il a confié l'histoire à un ami, lequel l'a relayée sur les réseaux sociaux, indique Le Parisien.

    «Le premier incident se déroule à deux mètres de moi, au moment où l'hôtesse passe avec le chariot. J'entends qu'ils discutent, mais c'était agressif, a confié l'ancien boxeur au journal. Le chef de cabine rejoint sa collègue et dit à l'homme qu'ils ne lui serviront pas d'autre verre d'alcool.»

    Mais le passager s'emporte et refuse de s'asseoir. Lorsque le chef de cabine a l'intention de prévenir le commandant de l'incident, le jeune homme le rejoint devant le cockpit.

    «Là, je dis à ma femme: il y a un problème», a poursuivi Tarik Sahibeddine.

    L'ancien boxeur se rend rapidement compte que le jeune agité est agressif et menaçant.

    «Je sors et demande en anglais au chef de cabine s'il souhaite que je reste avec lui. Il me répond: oui. Je vois qu'il tremble et qu'il est tétanisé», a indiqué Tarik Sahibeddine.

    Il essaie de raisonner l'homme âgé d'une vingtaine d'années, mais ce dernier dit qu'il souhaite voir le commandant et, sans plus d'explications, s'assied par terre. Il ne cessera, tout au long de l'incident, de proférer des insultes.

    Après avoir parlé au commandant, le chef de cabine dit à Tarik Sahibeddine que la police est au courant et va le récupérer.

    Entre-temps, l'homme tient des propos inquiétants et affirme avoir à Munich des amis que le commandant doit revenir chercher. Il s'agite encore, menace de forcer la porte de la cabine et de prendre les commandes de l'avion.

    «Il se lève pour aller en direction de la cabine […] Sans attendre l'ordre du commandant, je le projette au sol, je me jette sur lui pour l'immobiliser.»

    Après l'atterrissage, l'homme est remis à la police.

    Par la suite, Tarik Sahibeddine précisera que la scène avait duré une bonne demi-heure.

    «Je n'ai pas eu le temps d'avoir peur, sauf à un moment […] Il me dit alors qu'il n'a peur de rien. Qu'il peut actionner la poignée rouge de la porte sans problème. Et […] s'il ouvre la porte, on est aspiré en deux secondes», a raconté Tarik Sahibeddine.

    Pourtant, il réussit à se reprendre et ne pas «lui montrer que j'avais peur. Il avait compris qu'il avait le dessus sur l'hôtesse, le chef de cabine. Il était dans sa toute-puissance».

    Le double champion de France welter, aujourd'hui éducateur à Bordeaux au contact de jeunes psychotiques, a vu dans ce drame l'acte d'un «déséquilibré», à la fois «lucide» et «incohérent».

    «Il changeait d'humeur. Il rigolait puis devenait agressif. Je ne vais pas parler de terroriste, mais il cherchait à terroriser, à impressionner», a-t-il expliqué.

    Tags:
    boxeur, passager, détournement d'avion, insulte, terrorisme, Bordeaux, Munich, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik