Ecoutez Radio Sputnik
    Un grand requin blanc

    Alerte à «une potentielle présence de requins» au large de Saint-Pierre de la Réunion

    © AP Photo / Sam Shelanski
    Société
    URL courte
    0 57

    Les habitants de Saint-Pierre de la Réunion et les touristes qui s’y trouvent sont appelés à être vigilants durant leurs baignades dans l’océan en raison d’une «potentielle présence de requins relevée» aux abords du quartier de la Ravine Blanche, selon le Centre de ressources et d'appui du risque requin.

    Le Centre de ressources et d'appui du risque requin (CRA) a lancé un appel aux habitants et aux touristes présents à Saint-Pierre de La Réunion à faire preuve de prudence à cause d'une éventuelle présence de requins le long de la côte du quartier de la Ravine Blanche.

    D'après des médias locaux, «une potentielle présence de requins relevée aux abords de la Ravine Blanche» a été remarquée lors d'opérations de pêche menées la nuit dernière.

    La Réunion est la région du monde la plus endeuillée par les attaques de requins. Comme le confirme une étude réalisée par des chercheurs de l'Université de La Réunion: «le taux annuel d'incidence des morsures de requins à La Réunion est parmi les plus élevés au monde». La probabilité de se faire attaquer par un requin «a été multipliée par 23 sur la période 2005-2016» et la fréquentation du littoral par les surfeurs «a été divisée par 10 entre 2011 et 2016».

    Par exemple, au cours de l'année 2017, ce territoire français dont les eaux sont habitées par le requin-bouledogue et le requin gris de récif, a connu trois cas d'attaques, dont deux ont malheureusement été mortelles.

    Lire aussi:

    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    L'acte 28 se poursuit place de la République à Paris avec des gaz lacrymogènes
    Tags:
    poisson, requins, La Réunion
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik