Ecoutez Radio Sputnik
    Couleur nationale du Maroc

    Une jeune Marocaine enlevée, violée, torturée, le pays sous le choc (vidéo)

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    Société
    URL courte
    6100

    Dans une vidéo diffusée récemment, une jeune femme marocaine de seulement 17 ans a affirmé avoir été enlevée, violée et martyrisée par un groupe d’hommes connus pour appartenir à une «bande dangereuse». Des internautes ont apporté leur plein soutien à cette adolescente.

    Il y a environ trois mois, à Fqih ben Saleh, dans le centre du Maroc, une bande de jeunes hommes a kidnappé, violé et torturé une adolescente marocaine de 17 ans, Khadija Okkarou, a déclaré cette dernière dans une vidéo relayée par des médias marocains.

    «Ils m'ont séquestrée pendant près de deux mois, violée et torturée, […] je ne leur pardonnerai jamais, ils m'ont détruite», dit l'adolescente en montrant des tatouages obscènes et des traces de brûlures laissées par des cigarettes sur son corps.

    Ce témoignage a provoqué la réaction de nombreux internautes qui ont tenu à faire preuve de toute leur compassion envers la jeune femme. Le hashtag #noussommestouskhadija a même vu le jour. Accompagné d'un dessin de femme nue, tatouée, le visage barré d'un «SOS», il est devenu viral depuis la diffusion de cette vidéo.

    Comment l’être humain peu être aussi inhumain et monstrueux? Je suis en choque #NousSommesTousKhadija — D. 💋 (@Daalia_B) 28 августа 2018 г.

    ​«Son état est stable, nous essayons de la soutenir, de lui assurer que justice lui sera rendue et de lui dire qu'elle n'y est pour rien […]. Nous sommes émus par l'élan de solidarité avec elle», a affirmé le père de Khadija Okkarou.

    D'après des médias citant Naima Ouahli, membre de l'Association marocaine des droits humains à Beni Mellal, près de Fqih ben Saleh, 12 personnes ont été interpellées dans le cadre de cette affaire.

    Lire aussi:

    Viol de la jeune Khadîdja: énorme coup de filet de la police marocaine parmi les suspects
    Maroc: nouveaux rebondissements dans l’affaire du viol collectif de Khadija
    L'agression sexuelle collective d’une jeune femme provoque l'indignation au Maroc
    Tags:
    internautes, viol, soutien, adolescents, enlèvement, tortures, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik