Société
URL courte
7141
S'abonner

La Saoudienne Rana Almimoni semble croquer à pleine dents l’autorisation de conduire pour les femmes en Arabie saoudite, qui est pleinement entrée en vigueur le 24 juin. Sur une séquence publiée sur YouTube, on peut voir la jeune femme habillée en tenue de pilote, aux cheveux flottant, brûler la gomme sur une piste à Riyad.

Après avoir obtenu officiellement le droit de conduire, la Saoudienne Rana Almimoni, âgée de 30 ans, s'est mise au volant pour se donner pleinement à cette nouvelle liberté et se focaliser sur la course. Sur les séquences mises en ligne, on peut voir la jeune femme faire des drifts sur le circuit Dirab, à Riyad, selon le quotidien malais New Straits Times.

«J'adore la vitesse…Ma voiture de rêve est celle qui aura plus de 500 chevaux. C'est mythique… Les femmes saoudiennes ne choisissent que des voitures roses et mignonnes», a confié Mme Alimoni.

Elle a ajouté qu'elle s'attendait à ce que le gouvernement saoudien permette aux femmes d'obtenir les permis de conduire permettant de participer aux compétitions de sport mécanique.

La décision de permettre aux femmes de conduire est conforme au plan de réformes Vision 2030 du prince héritier Mohammed ben Salmane Al Saoud. Une période d'adaptation a été accordée jusqu'au 24 juin 2018 pour permettre au pays d'organiser la logistique, y compris la mise en place d'écoles de conduite et le recrutement de monitrices.

Lire aussi:

Fraude sociale: les milliards perdus de la Sécu
Covid-19 en Île-de-France: «On assiste à une inversion de l'épidémie»
Un TGV Paris-Strasbourg entre en collision avec des vaches - photo
Les USA échouent à imposer leurs vues sur l’Iran au Conseil de sécurité de l’Onu
Tags:
femmes, permis de conduite, automobile, circuit, Riyad, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook